ASIE/TERRE SAINTE - Nouveau rapport de la Commission Justice et Paix de l’Assemblée des Ordinaires de Terre Sainte sur la situation locale

jeudi, 18 février 2016 zones de crise  

Jérusalem (Agence Fides) – La condition des palestiniens en Terre Sainte est rendue « inhumaine » par les initiatives des « colons qui occupent, jour après jour, la terre palestinienne », par la pauvreté d’un million et demi de personnes vivant assiégées dans la bande de Gaza, par la démolition systématique des maisons et par les humiliations subies de la part des militaires israéliens aux barrages. Tel est le cadre en teintes sombres que brosse le dernier rapport de la Commission Justice et Paix de l’Assemblée des Ordinaires de Terre Sainte sur la base de données étudiées lors de la dernière réunion ordinaire, qui a eu lieu au début de ce mois.
Dans le dossier, parvenu à l’Agence Fides, est retracée de manière détaillée une situation « stagnante et sans vie, sans lueur d’espérance » vécue tant par les israéliens, qui ont besoin de « sécurité et de tranquillité », que par les palestiniens, qui attendent « la fin de l’occupation » et le développement effectif d’un Etat indépendant. Le document stigmatise également le processus progressif de totale « judaïsation » de la Ville Sainte, et la lente expulsion de Jérusalem de ses habitants palestiniens, frappés de manière indiscriminée par les accusations de terrorisme.
Le document contient un appel aux responsables israéliens afin qu’ils « élargissent » leur vision et leur cœur, en reconnaissant que « il existe assez d’espace dans le pays pour nous tous ». Aux responsables palestiniens, il est demandé de « faire en sorte qu’Israël et le monde écoutent une voix unique, une voix de paix et de justice pour deux peuples », en sortant des logiques de l’égoïsme et de la corruption. (GV) (Agence Fides 18/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network