ASIE/SYRIE - Témoignage de l’Archevêque maronite de Damas

lundi, 15 février 2016 evangélisation  

papaboys.org

Chrétiens maronites à Damas

Damas (Agence Fides) – Un « geste de révolte contre la mort et la destruction » : c’est ainsi que S.Exc. Mgr Samir Nassar, Archevêque maronite de Damas, qualifie les trois chapelles que la communauté maronite locale a décidé de construire dans les quartiers périphériques de la capitale syrienne, durement touchés par le conflit armé qui tourmente le pays depuis désormais près de cinq ans. Le premier des trois lieux de culte, dédié aux Martyrs de Damas de 1860, a été inauguré au cours de ces dernières semaines alors que les deux autres seront achevés au cours des prochains mois.
Dans le cadre d’un compte-rendu sommaire envoyé à l’Agence Fides, l’Archevêque décrit avec émotion la sollicitude manifestée par l’ensemble de la communauté maronite locale en ce qui concerne la prise en charge de ces trois projets qui représentent un « signe d’espérance et de confiance en l’avenir de l’Eglise en Syrie » concret en cette « année de Miséricorde et de grandes souffrances ».
Dans son compte-rendu, Mgr Nassar rappelle la figure du Diacre Camille, tué en mars 2013 par un éclat d’obus de mortier alors qu’il se trouvait dans les environs de l’église. Après cet événement – raconte-t-il – « j’ai indiqué aux prêtres qu’ils pouvaient quitter la ville s’ils le désiraient parce que le Diocèse n’avait pas le droit de les y maintenir dans ces conditions. Tous m’ont répondu : vous restez, nous restons nous aussi ». Depuis lors, ces prêtres qui « s’agrippent à leur mission sous les bombes » représentent également « la carte gagnante et la garantie d’avenir d’un Christianisme martyrisé qui refuse de mourir ». (GV) (Agence Fides 15/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network