AMERIQUE/COLOMBIE - La lente agonie des enfants wayuu

lundi, 8 février 2016 mineurs  

Mauro Villa

La Guajira (Agence Fides) – L’état d’abandon et la précarité des denrées alimentaires et des ressources hydriques continuent à affecter les enfants wayuu (voir Fides 18/12/2015). Le 17 décembre dernier, la Commission interaméricaine des droits fondamentaux (CIDH) a été contrainte à solliciter le gouvernement colombien afin qu’il prenne des mesures urgentes pour protéger les enfants de La Guajira. Depuis le début de cette année, 6 enfants sont déjà morts de faim et on estime que 90% des wayuu souffrent de précarité cyclique de nourriture. En outre, dans le département de Pesuapá, les 22 familles présentes utilisent de l’eau provenant d’un puits artésien profond de 28 m alors qu’à La Cachaca, les approvisionnements hydriques proviennent de navires citernes qui arrivent de temps à autres. Les responsables des indigènes ont sollicité des mesures de protection à la CIDH afin de préserver la santé de l’enfance guajira. Le gouvernement national a annoncé des programmes de récupération nutritionnelle pour 7.000 enfants alors que le recensement de la communauté indique que 34.000 mineurs sont gravement dénutris. Tout aussi alarmantes sont les plaintes de la population concernant la situation d’abandon des enfants guajira, qui meurent de faim alors que des individus sans scrupule volent les ressources prévues par les programmes d’assistance leur étant destinés. (AP) (Agence Fides 08/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network