AFRIQUE/BURUNDI - Entraînement de réfugiés burundais de la part du Rwanda en vue du renversement du Président Nkurunziza selon un rapport de l’ONU

jeudi, 4 février 2016 groupes armés  

Bujumbura (Agence Fides) - Un rapport d’experts de l’ONU accuse le Rwanda d’entraîner et d’armer des réfugiés burundais accueillis sur son propre territoire afin de renverser le Président burundais, Pierre Nkurunziza.
Selon ce qu’indique une dépêche de l’Agence Reuters, le groupe d’experts de l’ONU chargé d’enquêter sur les violations des sanctions contre les groupes armés opérant en République démocratique du Congo, a recueilli les témoignages de 18 rebelles burundais basés au Sud Kivu, dans l’est de la RDC, à la frontière avec le Burundi, lesquels affirment avoir été recrutés dans le camp de réfugiés de Mahama, dans l’est du Rwanda. Les rebelles affirment avoir reçu des armes et un entraînement militaire de deux mois de la part d’instructeurs de l’armée rwandaise et avoir vu au moins 4 compagnies de 100 hommes chacune en phase d’entraînement au cours de leur formation dans une forêt rwandaise.
Après l’entraînement initial, les rebelles ont été conduits au Sud Kivu nantis de faux documents congolais fournis par les autorités rwandaises. Le gouvernement de Kigali a rejeté les accusations, affirmant que ce rapport mine la crédibilité du groupe des experts de l’ONU.
Selon des sources de l’Agence Fides, au moins trois groupes de guérilleros ont vu le jour au Burundi, groupes qui s’opposent au troisième mandat du Président Nkurunziza. (L.M.) (Agence Fides 04/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network