AMERIQUE/COLOMBIE - Pour l’Evêque de Riohacha, « avant la sécheresse ou la criminalité organisée, c’est la corruption qui tue les enfants »

mercredi, 3 février 2016 enfants des rues   evêques   politique   violence  
Enfants en Colombie

Enfants en Colombie

La Guajira (Agence Fides) – L’Evêque de Riohacha, S.Exc. Mgr Héctor Ignacio Salah Zuleta, a dénoncé le fait que la principale plaie de la région de La Guajira est constituée par la corruption des hommes politiques locaux. L’Evêque a indiqué à la presse qu’il lui a été demandé un pot-de-vin pour renouveler les contrats avec l’instruction publique en matière de gestion des cantines scolaires.
Dans l’homélie forte et directe donnée à l’occasion de la fête de Notre-Dame du Remède (Virgen de los Remedios) célébrée hier, 2 février, Mgr Salah Zuleta a déclaré qu’avant la sécheresse ou la criminalité organisée, c’est la corruption qui tue les enfants : « La corruption est la principale plaie dont souffre La Guajira, qui connaît une crise humanitaire dans le cadre de laquelle des dizaines d’enfants sont morts de malnutrition ».
Il a ensuite ajouté : « Pour corriger cette fausse route et travailler honnêtement, les corrompus doivent rembourser le dommage causé car alors seulement, dans cette région, régnera la paix sociale et la transparence ». « Il est vrai que tous les hommes politiques ne sont pas corrompus mais il faut bloquer ceux qui le sont » a souligné l’Evêque.
Dans la région, a-t-il rappelé, l’Eglise catholique suit environ 40.000 dans ses écoles, assurant également la gestion des cantines scolaires, « au travers de contrats transparents ». « Lorsque l’on m’a demandé de payer pour le renouvellement des contrats, j’ai répondu : mais comment pouvez-vous penser voler l’argent des enfants ? » s’est indigné l’Evêque. Deux jours auparavant, Mgr Salah Zuleta avait dénoncé le fait à la presse et à cette occasion, il avait également déclaré : « Dans la région se déplace un cirque politique qui désire participer à la fête religieuse mais qui, en sous-main, demande des pots-de-vin ». (CE) (Agence Fides 03/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network