ASIE/PAKISTAN - Menaces à l’encontre d’un chrétien pour en obtenir la conversion à l’islam

mercredi, 3 février 2016 blasphème   minorités religieuses   islam  

Chrétiens en prière

Kasur (Agence Fides) – Se convertir à l’islam ou subir des vexations, violences et harcèlements continuels : c’est ce qui est arrivé à Patras Hanif, père chrétien de cinq enfants, victime d’abus sur son lieu de travail. Patras Hanif, ouvrier sur un chantier à Multan, au Pendjab, a été constamment menacé, discriminé et fait l’objet de tortures psychologiques de la part d’autres travailleurs, qui entendaient le convertir à l’islam. Patras Hanif, éreinté, a même pensé au suicide. « Ils m’appelaient régulièrement kafir, c’est-à-dire infidèle, et menaçaient de recourir à de fausses accusations de blasphème si je n’avais pas embrassé l’islam » a raconté le chrétien à Maître Sardar Mushtaq Gill, avocat chrétien auquel il a demandé assistance légale.
« L’extrémisme, la haine gratuite, motivés seulement par une foi différente, l’hostilité a priori : tout cela est le lot des chrétiens au Pakistan. Des groupes extrémistes islamiques voudraient faire table rase du Christianisme et des autres religions et, malheureusement, ce virus s’insinue parfois au sein de la société, chez des personnes normales. Ainsi naissent des cas comme celui de Patras Hanif » explique à Fides Maître Gill.
« Cet extrémisme est la cause de l’exode des minorités religieuses du Pakistan. Les responsables politiques et religieux islamiques devraient décourager publiquement ces attitudes et lancer avec plus de conviction des programmes d’harmonie religieuse, en rappelant que tous les citoyens jouissent de l’égalité des droits et de la dignité » a ajouté Maître Gill. (PA) (Agence Fides 03/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network