ASIE/CAMBODGE - Retour à la maison du Père de S.Exc. Mgr Emile Destombes, Evêque qui a enseigné la pleine confiance en Dieu

lundi, 1 février 2016

Phnom Penh (Agence Fides) – « Nous restons, quoiqu’il arrive. Ce sont les paroles que le Père Emile écrivit le 8 avril 1975, une paire de jour avant l’entrée des khmers rouges à Phnom Penh. Il était là, parmi les personnes pour lesquelles il avait généreusement accepté de donner sa vie, envoyé par les Missions étrangères de Paris en 1964. Il est bon de regarder au Seigneur qui s’est donné Lui-même pour nous – aimait-il répéter en ces jours-là – afin que nous puissions avoir la vie en abondance ». C’est ainsi que S.Exc. Mgr Olivier Schmitthaeusler, MEP, actuel Vicaire apostolique de Phnom Penh, a fait mémoire de son prédécesseur, S.Exc. Mgr Emile Destombes, MEP (1935-2016), Vicaire apostolique de Phnom Penh de 2001 à 2010, retourné à la maison du Père le 28 janvier, lors de sa Messe d’obsèques.
Dans son homélie, envoyée à l’Agence Fides, le Vicaire apostolique de Phnom Penh a qualifié la vie de Mgr Destombes de « donnée au Seigneur et aux hommes dans le service et la prière », selon la disponibilité exprimée dans la prière de Charles de Foucauld que Mgr Destombe aimait prier chaque jour : « Mon Père, je m’abandonne à Toi. Fais de moi ce que ce que Tu veux. Quoi que Tu fasses pour moi, merci. Je suis prêt à tout. Je l’accepte ».
« Quel signe merveilleux de vie offerte, qui s’est conclue par la célébration eucharistique. Son dernier mot a été Oui ! » a poursuivi le Vicaire apostolique. Mgr Destombes a vécu « la pleine confiance en Dieu ». A la veille de son ordination épiscopale, il écrivit à sa famille : « Seigneur, Tu m’as pris par la main. Avec Toi, j’irai jusqu’au bout du chemin ».
« En tant qu’Evêque, Pasteur au milieu de son troupeau, il avait à cœur que l’Eglise s’enracine sur le territoire cambodgien, en aidant le petit troupeau à vivre dans la prière, l’écoute de la Parole et la mise en commun de toute chose ». Avec lui, l’Eglise au Cambodge – a conclu Mgr Schmitthaeusler – a lancé un processus de croissance, dans l’engament en faveur de l’instruction, au travers de l’arrivée de nombreuses Congrégations religieuses, par le biais de l’acquisition de terrains, du lancement de nouvelles communautés et de la construction de nombreuses chapelles. C’est pourquoi aujourd’hui toute l’Eglise au Cambodge s’en souvient avec une immense gratitude ». (PA) (Agence Fides 01/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network