AFRIQUE/KENYA - Retrait du projet de réglementation des confessions religieuses par décision présidentielle

samedi, 30 janvier 2016 evêques  

Nairobi (Agence Fides) – Le Président du Kenya, Uhuru Kenyatta, a disposé le retrait immédiat du projet de réglementation des confessions religieuses (Religious Societies Rules 2015) qui avait suscité les protestations des Evêques catholiques et de responsables d’autres confessions (voir Fides 13 et 19/01/2016).
« Cette décision lance un processus conduit par les parties intéressées avec la participation du gouvernement et du public dans le cadre d’une consultation structurée » affirme un communiqué de la Présidence du 28 janvier, parvenu à l’Agence Fides.
La décision du Président arrive après la rencontre qu’il a eu avec les responsables religieux, lesquels avaient exprimé leurs fortes perplexités concernant le projet de réglementation des activités de culte, rendu nécessaire par la prolifération des soi-disant églises fondées par des fanfarons qui profitent de l’ingénuité populaire et à cause de prédications incitant à la haine rencontrées dans certaines mosquées du pays.
L’Eglise catholique contestait en particulier les nouvelles règles qui risquaient de compromettre « la nette distinction entre l’Etat et la religion » établie par la Constitution du Kenya, qui garantit en outre la « liberté de culte ». (L.M.) (Agence Fides 30/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network