OCEANIE/PAPOUASIE NOUVELLE GUINEE - Victimes et destructions agricoles suite à la sécheresse aggravée par El Nino

samedi, 30 janvier 2016 faim  

paPisc

Yangon (Agence Fides) – Au sein des communautés les plus reculées touchées par la sécheresse en Papouasie Nouvelle Guinée, la population continue à mourir de malnutrition et de maladies. Pour éviter d’autres morts, au cours des prochains mois doivent arriver de manière urgente des aides alimentaires. Des maladies telles que le paludisme se répandent actuellement rapidement attendu que la population est trop faible pour les combattre. La sécheresse et le gel, qui ont dévasté les cultures l’an dernier, laissant l’agriculture de subsistance sans rien à donner à manger à ceux qui la pratiquent, ont été liés au phénomène météorologique El Nino, qui a frappé durement la Papouasie Nouvelle Guinée.
Selon le Programme alimentaire mondial, les données les plus récentes indiquent qu’au moins 700.000 personnes dans le pays ont un sérieux besoin d’assistance alimentaire. Des denrées alimentaires de base, telles que les patates douces, ont été détruites à cause des faibles précipitations de l’ensemble de l’années 2015 puis des gelées intervenues entre juillet et octobre alors que les insectes ont détruit de nombreuses cultures plantées par la suite. Nombre de communautés sont accessibles seulement à pieds, après de longues marches pouvant atteindre une semaine pour rejoindre la ville la plus proche, ou à l’aide d’aéronefs qui peuvent atterrir sur de petites bandes de terre au milieu de la jungle. (AP) (Agence Fides 30/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network