AFRIQUE/KENYA - Réflexion de l’Evêque de Garissa sur l’importance de l’instruction pour surmonter les barrières religieuses, tribales et politiques

mercredi, 27 janvier 2016

S.Exc. Mgr Joseph Alessandro

Nairobi (Agence Fides) - L’éducation est un instrument essentiel pour surmonter les barrières religieuses, tribales et politiques outre à constituer un élément fondamental du développement humain. C’est ce dont est convaincu S.Exc. Mgr Joseph Alessandro, Evêque de Garissa, ville du nord du Kenya dont le campus universitaire a été attaqué en avril dernier par les Shabaabs somaliens, qui laissèrent derrière eux 148 étudiants morts (voir Fides 08/04/2015). Suite à l’attentat, « différentes écoles ont été fermées après que les parents aient retiré leurs enfants et que les enseignants aient demandé leur mutation par crainte de nouvelles actions similaires » déclare Mgr Alessandro.
Au cours de cette dernière année, cependant, les élèves reviennent dans les écoles locales, dont plusieurs sont catholiques. « Il s’agit d’un signe de progrès et de courage que de poursuivre l’éducation, la prestation de soins médicaux et l’évangélisation » indique l’Evêque, qui entend relancer les activités du Diocèse dans lequel il œuvre depuis longtemps, d’abord en tant qu’Auxiliaire puis comme Titulaire (voir Fides 09/12/2015). « Nous prévoyons actuellement de construire de nouvelles écoles primaires, d’édifier le premier établissement d’enseignement secondaire et de réaliser des logements pour les prêtres et les religieuses qui entendent servir dans le Diocèse ».
Le Diocèse de Garissa gère cinq écoles primaires et huit écoles maternelles fréquentées par des enfants chrétiens et musulmans, ainsi qu’un centre sanitaire, des dispensaires et un centre de réhabilitation physique. (L.M.) (Agence Fides 27/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network