ASIE/ISRAEL - Hommage du groupe juif Tag Mehir au cimetière profané de Beit Jamal

mercredi, 27 janvier 2016 sectarisme  

lpj.org

Jérusalem (Agence Fides) - Un groupe de plus de 60 juifs a voulu exprimer sa condamnation et son désarroi face à la profanation du cimetière salésien de Beit Jamal en se rendant en visite collective sur place, le cimetière ayant subi de graves actes de vandalisme blasphématoires en décembre dernier. La visite du groupe – indiquent les sources officielles du Patriarcat latin de Jérusalem – a eu lieu le vendredi 22 janvier. Les visiteurs ont manifesté aux salésiens, propriétaires du cimetière, leur solidarité et ont ensuite voulu planter un olivier près de l’entrée de la maison religieuse.
Les artisans de cette initiative de solidarité appartiennent à l’organisation Tag Mehir (Insigne lumineux) fondée en 2011 dans le but de lutter contre toutes les formes et expressions de racisme en Israël. Le nom de l’organisation en lui-même tend à souligner sa volonté de se mettre en totale opposition avec les actes de violence et d’intimidation perpétrés par des groupes de colons ultranationalistes à partir de 2012, actes qui ont frappé de différentes manières des mosquées et des lieux chrétiens (Tabgha, Beit Jamal, Latrun, la Dormition etc.), sous la signature de « le prix à payer ».
Le cimetière adjacent au monastère salésien de Beit Jamal, dans la ville israélienne de Beit Shemesh, à l’ouest de Jérusalem, avait été profané à la mi-décembre. L’épisode de vandalisme sacrilège s’était acharné contre les croix de bois et de ciment placées sur de nombreuses tombes mais avait été rendu public par le Patriarcat latin de Jérusalem seulement en janvier. La police locale a ouvert une enquête contre X, qui n’a pour l’heure pas produit de résultats. (GV) (Agence Fides 27/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network