ASIE/COREE DU SUD - Séminaire sur la Pastorale des Jeunes à Séoul

lundi, 25 janvier 2016 jeunes   eglises locales  

Séoul (Agence Fides) – « Lorsque vous vous sentez frustrés, pensez à l’amour inconditionné de Dieu et souvenez-vous que Dieu vous aime comme vous êtes. Lorsque l’on fait l’expérience de la puissance de l’amour de Dieu, le monde autour de nous commence à changer ». C’est ce qu’a déclaré S.Exc. Mgr Pierre Chung Soon-taek, Evêque auxiliaire de Séoul, à 100 jeunes de cette ville réunis dans le cadre d’un séminaire dédié à la Pastorale des jeunes.
Organisé à l’occasion de l’Année de la Miséricorde, la rencontre, ainsi que l’indique une note envoyée à Fides par l’Archidiocèse, a affronté le thème de la frustration et de la confusion qui tenaillent souvent le monde des jeunes, y compris dans les Paroisses et au sein des groupes de jeunes bénévoles. « Il est important de penser toujours à l’amour de Dieu et de comprendre que tout se passe selon le dessein de Dieu » a déclaré l’Evêque.
Mgr Pierre Chung Soon-taek a ensuite insisté sur l’aspect des vocations : « Quelque soit la raison qui vous a porté ici, cela a été un appel de Dieu. On ne commence pas le bénévolat ou à fréquenter le groupe des jeunes par hasard. C’est le plan de Dieu pour vous. Rappelez-vous que, parfois, nous avons besoin de voir Sa grâce au travers du sacrifice ».
Un autre aspect souligné a été celui de la famille. Les jeunes ont demandé s’ils « sont obligés à se marier avec une personne catholique ». Faire famille, a répondu l’Evêque, signifie « mettre le Christ au centre et devenir un seulement au travers de l’amour ». « L’important est que la personne aimée respecte votre foi ».
Le séminaire, organisé par le Département de la Jeunesse de l’Archidiocèse de Séoul, avait pour but d’aider les jeunes catholiques qui fréquentent les groupes juvéniles des Paroisses, à entreprendre un itinéraire d’évangélisation. Il ne s’agit par de « leur enseigner des compétences techniques » a déclaré le Père Pierre Lee Tae-chul, responsable du Département, mais « de les aider à renforcer leur foi, en allumant le feu de l’enthousiasme dans leurs cœurs ». (PA) (Agence Fides 25/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network