ASIE/IRAK - Fuite de chefs djihadistes de la province de Ninive

vendredi, 22 janvier 2016 guerres  

Djihadistes du prétendu "Etat islamique"

Mossoul (Agence Fides) – Alors que dans la zone de Mossoul et de la plaine de Ninive, les incursions aériennes de la coalition internationale s’intensifient contre les positions des djihadistes du prétendu « Etat islamique », un nombre croissant de responsables militaires djihadistes quittent la région pour aller grossir les rangs des milices liées au prétendu « Etat islamique » opérant en Libye et au Yémen. La nouvelle, reprise par le site kurde ARA News, arrive de Rafaat al Zarari, Directeur du Niniveh Media Network, qui, à son tour, recueille des données fournies par ses sources encore présentes à Mossoul. Au cours de ces deux dernières semaines – indique Rafaat al Zarari – au moins 20 responsables de pointe des milices du prétendu « Etat islamique » ont abandonné la plaine de Ninive et quitté l’Irak, peut-être pour éviter que l’organisation militaire djihadiste ne soit compromise par l’intensification des opérations militaires de la coalition internationale anti-Daesh.
La plaine de Ninive est la zone qui comprend de nombreux villes et villages à majorité chrétienne, abandonnés par la population au printemps et à l’été 2014 de manière massive face à l’avancée des milices djihadistes. Au cours de ces derniers jours (voir Fides 20/01/2016), les bombardements aériens de la coalition internationale sur Mossoul – prise par le prétendu « Etat islamique » en juin 2014 – ont frappé l’église syro orthodoxe dédiée à la Très Sainte Vierge Marie, sise dans la zone du marché. (GV) (Agence Fides 22/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network