AFRIQUE/KENYA - Réactions de la Conférence épiscopale du Kenya après l’attentat contre les militaires kenyans de l’AMISOM

jeudi, 21 janvier 2016 groupes armés   evêques  

Nairobi (Agence Fides) – « Nous sommes solidaires de nos hommes et femmes en uniforme qui prêtent actuellement service dans la Somalie voisine et avec ceux qui, au travers de leur service désintéressé de notre pays, ont payé du sacrifice extrême l’accomplissement de leur devoir ». C’est ainsi que les Evêques du Kenya présentent leurs condoléances aux victimes du massacre de militaires kenyans du contingent de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) perpétré par des miliciens shabaabs le 15 janvier sur la base d’El-Adde, dans le sud de la Somalie (voir Fides 18/01/2016).
Dans la déclaration envoyée à l’Agence Fides, les Evêques exhortent les kenyans à être solidaires « des familles et des amis des héros tombés en ces moments difficiles. Que le sang versé par nos militaires en Somalie nous unisse comme Nation, dans l’amour, l’union et la solidarité ».
La Conférence épiscopale du Kenya invite en outre à prier « pour nos frères et sœurs de Somalie qui, depuis des décennies, ne connaissent pas la paix, afin qu’un jour cette dernière puisse revenir dans leur pays. Nous demandons à la communauté internationale d’œuvrer avec le Kenya afin de faire en sorte que cela arrive le plus vite possible ».
Une semaine après l’attaque, conduite à l’aide de trois voitures piégées, le bilan officiel des victimes parmi les militaires kenyans n’a pas encore été rendu public. Un bilan provisoire fait état de 30 morts mais la presse de Nairobi avance le chiffre d’une centaine de morts, alors que différents militaires auraient été capturés par les shabaabs. A ce propos, les forces spéciales kenyanes ont lancé une opération de recherche et secours pour tenter de les libérer. (L.M.) (Agence Fides 21/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network