AFRIQUE/BURKINA FASO - La lutte contre le terrorisme au centre de la Session extraordinaire de la CEDEAO

mardi, 19 janvier 2016 terrorisme  

Yayi Boni

Ouagadougou (Agence Fides) - La lutte contre le terrorisme constituera le centre de la Session extraordinaire de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), annoncée par le Président du Bénin, Yayi Boni, dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, où l’attentat du 15 janvier contre l’hôtel Splendid et le bar Le Cappuccino a coûté la vie à 29 personnes.
« Après l’attaque du mois de novembre dernier dans la capitale du Mali, Bamako, qui avait fait une vingtaine de morts, et maintenant celle de Ouagadougou, les Etats de la région ont pris conscience de la nécessité d’agir » a déclaré le Président béninois, soulignant que « il existe une corrélation entre la sécurité et le développement ». Les attaques dans les deux capitales ont pris pour cible des hôtels fréquentés par des étrangers, nombre desquels opèrent pour des organismes humanitaires et d’aide au développement, et par des entrepreneurs désireux d’investir dans les pays touchés.
Le Président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, en condamnant avec force les attentats, a adressé un appel à la cohésion nationale et invité les Etats de la région à mettre en commun les capacités de défense afin de faire face au défi lancé par les terroristes. Le Président du Mali, Modibo Keita, a, de son côté, souhaité la création d’un groupe d’intervention rapide pour lutter contre le terrorisme, de la part des pays du G5 Sahel, à savoir la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad. (L.M.) (Agence Fides 19/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network