AFRIQUE/MALAWI - Récupérer les mères adolescentes en luttant contre les pratiques traditionnelles

mardi, 19 janvier 2016 femmes  

INDIVIDUELL MÄNNISKOHJÄLP

Blantire (Agence Fides) – Le phénomène des filles mères est une réalité qui concerne de nombreuses femmes au Malawi. Dans la majeure partie des districts du sud du pays, il est d’usage d’envoyer les adolescentes dans des camps d’initiation où elles sont encouragées à avoir des rapports sexuels pour tester leur maturité. Il s’agit d’un rite macabre connu sous le nom de kutsatsa fumbi. En effet, au Malawi, les grossesses d’adolescentes et les mariages précoces, en particulier dans les zones rurales, sont fomentés par les croyances et les pratiques traditionnelles. Grâce à une initiative conjointe de l’Etat, des chefs traditionnels, des églises, de l’ONU et d’ONG tels que l’Agence adventiste pour l’aide et le développement (ADRA), en 2014, environ 600.000 adolescentes sont retournées à l’école. En outre, grâce au programme de l’ADRA Malawi intitulé Quand la mère est une enfant, 300 mères adolescentes sont assistées. La dernière étude sur l’état d’avancement des Objectifs de développement du Millénaire a conclu qu’une jeune fille sur deux se marie avant ses 18 ans et quelques-unes même à l’âge de 12 ans. (AP) (Agence Fides 19/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network