ASIE/IRAQ - Condamnation du Patriarcat de Babylone des Chaldéens après le bombardement d’un village chrétien de la part de l’armée turque

lundi, 18 janvier 2016 zones de crise  

amkawa.com

Dohuk (Agence Fides) – Dans la nuit du 16 au 17 janvier, les troupes turques ont bombardé le village irakien de Sharanish, se trouvant à la frontière avec la Turquie, dans le gouvernorat de Dohuk, habité par des chrétiens chaldéens et assyriens. Les bombardements ont semé la panique parmi la population, contrainte à s’enfuir en direction de la ville de Zakho en pleine nuit, dans des conditions météorologiques caractérisées par la neige et un froid mordant. La nouvelle a été donnée par le Patriarcat de Babylone des Chaldéens, qui, au travers de ses moyens de communication officiels, exprime une ferme condamnation de l’action militaire turque, la qualifiant de « totalement injustifiée » et faisant également appel au gouvernement autonome du Kurdistan irakien afin qu’il adopte « les mesures nécessaires pour défendre ses ressortissants ». L’attaque – indique le communiqué diffusé par le Patriarcat et parvenu à l’Agence Fides – a été perpétrée « sous le prétexte de la lutte contre des positions de combattants du PKK (Partîya Karkeren Kurdîstan, parti des travailleurs du Kurdistan) ». Une note de protestation a été également envoyée par le Patriarcat chaldéen à l’Ambassade de Turquie à Bagdad.
Au cours des années 1980, la petite ville avait été complètement dévastée au cours des campagnes militaires menées par l’armée irakienne contre les kurdes. Après la fin du régime de Saddam Hussein, une partie de la population chrétienne originaire était revenue sur place, notamment pour fuir les violences antichrétiennes toujours plus fréquentes dans les zones urbaines de Bagdad et de Mossoul. Le village accueille également des dizaines de familles chrétiennes ayant fui en 2014 la plaine de Ninive face à l’avancée des djihadistes du prétendu « Etat islamique ».
Déjà en août dernier, Sharanish et d’autres villages des monts Qandil habités par des chrétiens avaient fait l’objet de raids aériens dans le cadre des opérations menées sur zone par les milices kurdes contre le PKK. (GV) (Agence Fides 18/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network