AFRIQUE/KENYA - Lancement d’une opération de l’armée pour libérer les militaires faits prisonniers par les Shabaabs

lundi, 18 janvier 2016 groupes armés  

Nairobi (Agence Fides) – Le Chef d’Etat-Major des Forces armées du Kenya, le GCA Samson Mwathethe, a révélé un certain nombre de détails de l’attaque perpétrée le 15 janvier par les shabaabs somaliens contre une base de militaires kenyans participant à l’AMISOM (mission de l’Union africaine en Somalie) qui a eu lieu dans le sud de la Somalie. Au cours de l’action, intervenue dans la localité d’El-Adde, plusieurs militaires kenyans ont trouvé la mort alors que d’autres ont été capturés.
Selon les shabaabs, les morts parmi les militaires seraient au moins 100 mais les autorités de Nairobi se sont pour l’heure abstenues de fournir le nombre des militaires tués, affirmant qu’auparavant, il est nécessaire de contacter les familles des victimes.
Le GCA Mwathethe a affirmé que l’attaque a été conduite au moyen de trois voitures piégées qui ont ouvert la route aux assaillants. Un autre point qui n’a pas été expliqué concerne le fait qu’ait ou non été attaquée également une base de l’armée somalienne située dans les environs.
L’armée kenyane a annoncé avoir lancé une importante opération visant à libérer les militaires capturés par les shabaabs. (L.M.) (Agence Fides 18/01/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network