AFRIQUE/BURKINA FASO - Premier bilan de l’attentat terroriste de Ouagadougou

samedi, 16 janvier 2016 terrorisme  

Ouagadougou (Agence Fides) – Des détails de l’assaut mené par des membres d’Al Qaeda au Maghreb islamique (AQMI) dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, en début de soirée hier, 15 janvier, commencent à émerger, sachant que l’assaut s’est poursuivi jusqu’aux premières lueurs de l’aube d’aujourd’hui, 16 janvier. Ainsi que le confirme à l’Agence Fides le Père Oscar Zoungrana, Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires au Burkina Faso, « jusqu’à 09.00 locales ce matin, la population a dû recourir aux moyens de communication internationaux (France24, France Inter, etc.) parce que le gouvernement n’avait pas émis de communiqués officiels vue que la situation était encore en évolution. La seule mesure annoncée a été la proclamation, hier soir, du couvre-feu de 23.00 à 06.00. Actuellement, seule la zone des attentats est bloquée alors que les gens circulent librement dans les autres rues de la capitale ».
Dans la matinée d’aujourd’hui, les autorités ont diffusé un premier bilan provisoire de l’assaut mené par au moins 5 terroristes dont deux femmes contre l’Hôtel Splendid et le restaurant voisin, dénommé Le Cappuccino. Les morts sont au moins au nombre de 23 de 18 nationalités différentes.
Autour de 19.45 locales, les terroristes ont pénétré dans l’hôtel, prenant en otage au moins une centaine de personnes. Les forces de l’ordre, appuyées par des militaires français, ont conduit durant la nuit des opérations visant à libérer les otages, engageant des affrontements avec les terroristes. Selon des nouvelles d’agence, deux ressortissants autrichiens ont été enlevées dans le nord du Burkina Faso. (L.M.) (Agence Fides 16/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network