ASIE/SYRIE - 16 nouveaux otages chrétiens de la plaine du Khabur dont 8 enfants relâchés par les djihadistes

vendredi, 15 janvier 2016 zones de crise  

AINA

Les 16 otages assyriens libérés le 14 janvier 2016

Hassakè (Agence Fides) – Les djihadistes affiliés au prétendu « Etat islamique » ont relâché dans la journée d’hier, 14 janvier, 16 autres otages chrétiens assyriens qui faisaient partie du groupe nombreux qu’ils avaient capturés et déportés le 23 février dernier, lorsque les milices djihadistes avaient accompli une offensive contre les villages à majorité chrétienne assyrienne se trouvant le long de la vallée du fleuve Khabur, dans la province syrienne d’Hassaké, au nord-est du pays. Huit membres du groupe d’otages libérés sont des enfants. Tous semblent dans des conditions de santé acceptables. « Cette fois – indique à l’Agence Fides l’Archevêque d’Hassakè-Nisibi, S.Exc. Mgr Jacques Behnan Hindo – les otages libérés ont été abandonnés dans les environs de la ville de Tel Tamar d’où ils ont pu rejoindre leur village de Tel Jazira ».
Les chrétiens assyriens de la vallée du Khabur pris en otages par les djihadistes en février dernier étaient plus de 250. Depuis lors, ont eu lieu différentes libérations de groupes de prisonniers, la dernière en date le 25 décembre ayant concerné 25 personnes. « Pour le moment, et selon nos calculs – ajoute Mgr Hindo – les otages de ce groupe demeurant encore entre les mains des djihadistes du prétendu « Etat islamique » pourraient être moins de 70 ».
Au début du mois d’octobre avait été diffusée sur les sites djihadistes la vidéo de l’exécution de trois chrétiens assyriens de la vallée du Khabur (voir Fides 08/10/2015). Le document, tourné selon les rituels déjà suivis dans d’autres cas analogues par la propagande djihadiste, indiquait que les exécutions d’autres otages se seraient poursuivies tant que n’aurait pas été versée la somme demandée comme rançon en vue de leur libération. (GV) (Agence Fides 15/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network