ASIE/IRAQ - Appel du Patriarche de Babylone des Chaldéens à vivre le « Jeûne de Ninive » pour demander la fin des conflits au Proche-Orient

mardi, 12 janvier 2016 zones de crise  

Bagdad (Agence Fides) – Les chrétiens chaldéens, dans le respect de leur tradition liturgique propre, se préparent à observer ce qu’il est convenu d’appeler le « Jeûne de Ninive » (Bautha d'Ninwaye), qui précède de trois semaines l’entrée en Carême. Pendant trois jours, à compter du 18 janvier, les chaldéens désireux d’observer cette pieuse pratique, en s’abstenant de nourriture et de boisson de minuit au lendemain midi, évitent pendant trois jours de manger des nourritures et condiments d’origine animale ».
Dans l’imminence de ce « Jeûne de Ninive », le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, a invité tous les fidèles de l’Eglise chaldéenne à prier et à vivre l’abstinence de nourriture pour demander au Seigneur le retour de la concorde et le don de la coexistence pacifique en Irak et dans toute le Proche-Orient.
La pratique du « Jeûne de Ninive » se réfère au Jeûne demandé par le Prophète Jonas aux habitants de cette ville corrompue, qui se trouvait dans la zone de l’actuelle Mossoul, aujourd’hui entre les mains des djihadistes du prétendu « Etat islamique ». Ce Jeûne – ainsi que l’on peut le lire dans la Bible – émut Dieu (cf. Jo 3, 1) et sauva la ville de la destruction. Dans le communiqué diffusé par les moyens de communication officiels du Patriarcat pour suggérer aux fidèles des intentions avec lesquelles accompagner le Jeûne, le Patriarche chaldéen rappelle entre autres les paroles de Saint Ephrem, lequel indiquant Jonas et le Jeûne de Ninive comme le modèle d’un repentir sincère. Dans le communiqué, parvenu à l’Agence Fides, le Patriarche répète que l’Irak se trouve aux prises avec un « conflit mortel », alimenté par le fanatisme religieux et appelle tout un chacun à la prière et à la pénitence afin de demander la conversion et d’invoquer le renoncement de tous à la violence et à la guerre. (GV) (Agence Fides 12/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network