ASIE/SYRIE - Attaque de miliciens kurdes à l’encontre d’un barrage contrôlé par des forces d’autodéfense chrétiennes

mardi, 12 janvier 2016 sectarisme  

Qamishli (Agence Fides) – Des miliciens kurdes de l'YPG (Yekineyen Parastina Gel, unité de protection populaire liée au PKK) ont attaqué par surprise dans la journée d’hier un barrage dans le gouvernorat de Qamishli, dans le nord-est de la Syrie, lequel était tenu par des hommes appartenant à la milice d’autodéfense Sotoro formée en majorité par des chrétiens syriens et assyriens agissant en coordination avec l’armée syrienne. L’attaque de la milice kurde a provoqué une fusillade d’une heure au cours de laquelle – a ce qu’indique l'Assyrian International News Agency – a perdu la vie le milicien assyrien David Gabriel, alors que trois miliciens kurdes auraient été blessés. Selon d’autres sources, les trois miliciens en question seraient, eux aussi, décédés.
Les milices kurdes avaient déjà tenté à plusieurs reprises d’occuper le barrage contrôlé par les miliciens de Sotoro mais jusqu’à présent, les tentatives n’avaient pas dégénéré en affrontement armé direct.
L’événement exaspère les soupçons et les tensions qui marquent depuis des mois les rapports entre les milices qui dépendent des différentes composantes ethniques et religieuses sur zone, qui, théoriquement, combattent toutes les djihadistes du prétendu « Etat islamique ». Le 20 décembre dernier, trois attentats contre autant de restaurants de Qamishli appartenant à des chrétiens assyriens avaient provoqué la mort de 14 personnes, toutes chrétiennes. Depuis le tout début, avait circulé au sein des communautés chrétiennes locales le soupçon de l’origine kurde et non djihadiste de ces attentats, un soupçon destiné à se renforcer après l’attaque des miliciens kurdes contre le barrage tenu par les hommes de Sotoro. (GV) (Agence Fides 12/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network