AFRIQUE/EGYPTE - Imam « inculpé » pour avoir pris une fatwa contraire aux vœux de Noël adressés aux chrétiens par des musulmans

lundi, 11 janvier 2016 sectarisme  

Le Caire (Egypte) – La tension sociale et les risques de conflit sectaire ont récemment augmenté au sein de la ville de Damiette depuis qu’un imam d’une mosquée de cette ville portuaire avait émis une fatwa portant l’interdiction d’adresser des saluts et des messages de félicitations aux chrétiens à l’occasion de la Solennité de Noël. Pour cette raison – indiquent des sources égyptiennes telles que le site Internet Copts United – l’imam en question a été placé sous enquête de la part de l’Awaqf, le Ministère pour les dotations religieuses (WAFQ), qui a également des fonctions de surveillance sur les activités effectuées dans le cadre des mosquées.
Au cours de cette dernière année (voir Fides 24/06/2014), le WAFQ égyptien a augmenté le nombre des initiatives de surveillance dans les librairies et les bibliothèques des mosquées de l’ensemble du territoire égyptien, pour retirer de la circulation tous les livres et le matériel de propagande extrémiste et fondamentaliste qui avaient été diffusés de manière capillaire en particulier à l’époque du gouvernement conduit par les Frères musulmans.
Juste avant Pâques, célébrée en Egypte par les coptes le 12 avril dernier (voir Fides 10/01/2015), des déclarations publiques de responsables islamiques salafistes connus avaient cherché à classer les polémiques récurrentes s’ouvrant en milieu islamique autour du caractère licite de messages de vœux aux chrétiens à l’occasion de leurs solennités liturgiques. En particulier, le prédicateur salafiste Osama Qusi avait souligné qu’aucune règle ou prescription islamique n’interdit aux musulmans de se congratuler avec les chrétiens et par suite, que toutes les fatwas qui prétendent interdire de telles pratiques doivent être considérées invalides. (GV) (Agence Fides 11/01/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network