EUROPE/ALLEMAGNE - Scalabrini Fest 2015: l’histoire de l’humanité caractérisée par les migrations

vendredi, 9 octobre 2015 instituts missionnaires   animation missionnaire  

Stuttgart (Agence Fides) – « A bien y regarder, nombre des aspects qui occupent aujourd’hui le premier rang du débat international à propos des migrations étaient présents également par le passé, à des époques qui ont vu ce phénomène en constante évolution et qui se sont senties accablées par l’un ou l’autre des facteurs émergents. Les migrations sont en effet un fait qui caractérise l’histoire de l’humanité ». C’et ce qu’a rappelé le Père Gabriele Bentoglio, missionnaire scalabrinien et Sous-secrétaire du Conseil pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Personnes en déplacement, dans son intervention au cours de la Scalabrini-Fête des Fruits 2015, qui s’est tenue au Centre de spiritualité de Stuttgart du 2 au 4 octobre, organisée par les Missionnaires séculières scalabriennes et a vu la participation de 250 personnes de 29 nationalités différentes.
Selon les informations envoyées à l’Agence Fides, dans son intervention intitulée « Tout le monde est en mouvement : l’intuition prophétique de Jean-Baptiste Scalabrini », le Père Bentoglio a souligné que, déjà à la moitié du XIX° siècle, « Scalabrini cueillit l’importance politique, sociale et religieuse du phénomène migratoire au sein des sociétés modernes et sa dimension universelle. Même s’il était conscient du fait que les migrations étaient souvent accompagnées par de profondes injustices et par des exploitations continuelles, Scalabrini entrevit en elles un défi chargé d’espérance, en en proposant une vision providentielle ». Le Magistère de l’Eglise a fait siennes, au cours des décennies, les grandes intuitions de Scalabrini, tant en ce qui concerne la vision de foi des migrations que pour ce qui est des méthodes pastorales d’accompagnement des migrants et des interventions politiques et sociales en leur faveur.
S’adressant aux fidèles réunis pour la Messe, l’Evêque auxiliaire de Stuttgart, S.Exc. Mgr Thomas Maria Renz, a voulu donner spécialement la bienvenue à ceux qui étaient arrivés depuis quelques jours seulement en Allemagne. Certains ont levé la main. Il s’agissait de réfugiés érythréens, irakiens et syriens mais aussi de jeunes étudiants ou migrants provenant d’autres pays d’Europe. Un geste significatif : en Allemagne, but de tant de mouvements migratoires et, au cours de ces mois-ci, de tant de réfugiés fuyant la guerre, l’Evêque a ainsi voulut manifester toute l’attention de l’Eglise catholique, engagée en première ligne dans le domaine de l’accueil. (LD/SL) (Agence Fides 09/10/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network