EUROPE/ITALIE - Retour à la maison du Père du Père Luigi Mazzucato, Directeur du CUAMM pendant un demi siècle

vendredi, 27 novembre 2015 droits fondamentaux  

Medici con l'Africa CUAMM

Padoue (Agence Fides) – « Tristes mais dans la sérénité qui vient du fait que s’est achevée une longue vie dédiée aux autres, nous annonçons la mort du Père Luigi Mazzucato, Directeur de Médecins avec l’Afrique CUAMM de 1955 à 2008 ». Telle est la note reçue par l’Agence Fides annonçant le retour à la maison du Père de cette âme infatigable du CUAM, ayant à son actif plus de 100 voyages de mission sur le continent africain. Le Père Mazzucato a continué à accompagner par sa présence silencieuse le travail du CUAMM jusqu’aux derniers instants de sa vie. Nombreux sont les moments significatifs de sa vie, tout comme nombreuses ont été les épreuves et les difficultés qu’il a dû surmonter en plus de 50 ans à la tête du CUAMM.
« Au cours de mes 110 voyages de mission en Afrique, j’ai vécu la pauvreté, la souffrance – racontait le Père Mazzucato. J’ai éprouvé l’angoisse, en 1987, face à la première unité de 40 lits destinée aux malades du SIDA en l’hôpital d’Aber, en Ouganda, tous occupés, certains par des mourants et d’autres par des patients destinés à mourir dans les deux ans. J’ai éprouvé l’angoisse face aux victimes de la guérilla au Mozambique, aux églises pleines de cadavres du génocide au Rwanda (1994), aux enfants gravement malnutris en Ethiopie. J’ai entendu le cri déchirant d’une mère à Catiò, en Guinée Bissau, qui pleurait, désespérée, la mort de son enfant. J’ai vu les ruines causées par les conflits internes en Angola. J’ai vu, plus récemment, l’extrême pauvreté du Soudan du Sud et la misère de certains hôpitaux où personne d’entre nous n’aurait le courage de se faire soigner voir même de mettre pied ».
Le Père Dante Carraro, actuel Directeur de Médecins avec l’Afrique CUAMM, s’en souvient en ces termes : « Sous son inévitable costume noir, accompagné par le tout aussi incomparable béret (naturellement noir), on découvrait, au quotidien et avec reconnaissance, l’arc-en-ciel de couleurs harmonieuses et intenses d’une personnalité riche et pleine de vie. De cet arc-en-ciel, il me plait de citer certaines couleurs : les pauvres, qui pour le Père Mazzucato sont le patrimoine de Dieu, les personnes, qu’il savait toujours écouter et mettre au centre, la Providence et le faire de s’en remettre au projet de Dieu, à tout instant, et enfin la prière, source fraîche et limpide de sa vie ». (AP) (Agence Fides 27/11/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network