ASIE - Les jeunes, « une bénédiction pour notre Eglise »

lundi, 26 octobre 2015 jeunes  

Bangkok (Agence Fides) – Les jeunes asiatiques sont des « agents de l’Evangile » face à des problèmes tels que le relativisme moral, la discrimination religieuse, la pauvreté et la marginalisation. C’est ce qu’ont affirmé les délégués de la Pastorale des Jeunes des pays asiatiques dans le cadre d’une récente rencontre organisé en Malaisie par le bureau des jeunes, dans le cadre de celui du Laïcat et de la famille au sein de la Fédération des Conférences épiscopales d’Asie.
Comme cela a été indiqué à Fides, la rencontre, à laquelle ont participé 95 délégués des différents pays, a servi à confirmer le fait que la Pastorale des jeunes est fructueuse dans les pays asiatiques. « Les jeunes constituent une bénédiction pour notre Eglise, pour laquelle nous rendons grâce » affirme le document final de la rencontre parvenu à Fides. « Les jeunes cherchent leur propre identité, la vérité et le sens de la vie. Comme la Samaritaine, ils ont soif de Dieu et cherchent des relations significatives » poursuit le document, remarquant : « Avec l’évolution rapide des sociétés asiatiques et l’impact de la technologie, ils ont besoin d’un guide pour trouver un but et grandir dans leur estime d’eux-mêmes ».
Une question posée concerne « les jeunes devenus migrants pour des causes économiques. Dans certaines zones d’Asie, les victimes du trafic d’êtres humains, de la clandestinité et du travail forcé sont en grande partie des jeunes » et si la réponse des organisations internationales consiste à promouvoir « instruction, emploi et engagement », l’Eglise en Asie rappelle « la nécessité d’une croissance plus profonde dans la relation avec Dieu ».
S’occuper de la Pastorale des jeunes, ont conclu les délégués asiatiques, signifie « nourrir une préoccupation et une compassion envers tous, en particulier ceux qui sont méprisés et se trouvent aux marges de la société, être accueillants et sincèrement intéressés par les jeunes, faisant preuve de patience, de présence et de disponibilité pour instaurer des relations authentiques, écouter les jeunes de manière ouverte, sans préjudice et avec respect, de manière à lancer un dialogue significatif les portant à découvrir le trésor des enseignements et de l’expérience du Christ ». (PA) (Agence Fides 26/10/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network