http://www.fides.org

Africa

2003-09-09

AFRIQUE / SOUDAN - LE GOUVERNEMENT A VIOLE LA TREVE, DENONCENT LES SECESSIONNISTES DE LA PARTIE OUEST DU SOUDAN

Khartoum (Agence Fides) – La trêve à laquelle on était parvenu le 3 septembre dans le Darfour (est Soudan) a déjà sauté ; elle avait été conclue entre le gouvernement du Soudan et le Mouvement de libération du Soudan (SLM). Les rebelles du SLM ont en effet dénoncé le fait que, le 6 septembre, deux hélicoptères de l’armée soudanaise aient attaqué trois bases du Mouvement à Kutum, dans le Nord du Darfour. On ne connaît pas le nombre des victimes
L’entente avec le gouvernement de Khartoum et le SML avait été conclue à Abeché au Tchad, et il prévoyait le cessez-le-feu et l’échange des prisonniers.
Le SLM a été fondé au mois d’août 2001, et déclare qu’il lutte contre la discrimination raciale, la marginalisation et l’exploitation du Darfour, région semi-désertique habitée par des populations en gande partie hostile au régime de Khartoum.
Le SLM reçoit l’appui du principal groupe rebelle soudanais, l’Armée populaire de Libération du Soudan (SPLA) qui travaille dans la partie méridionale du Pays.
D’après le SLM, l’armée soudanaise se sert de milices mercenaires locales pour attaquer les populations non arabes de la région, attaques qui ont fait au moins 81 morts et 2.700 réfugiés.
Une des mises en jeu du conflit soudanais est le pétrole, qui se trouve surtout dans la partie méridionale du Pays. Plusieurs compagnies occidentales et asiatiques ont investi dans l’exploitation des gisements de l’endroit. L’opposition soudanaise et les organisations humanitaires internationales déclarent que, avec l’argent qui vient de la vente du pétrole, le régime de Khartoum finance la guerre contre la population civile du Sud et l’Ouest du Soudan. Mais, grâce aux pressions internationales, plusieurs compagnies étrangères enlèvent leurs investissements au Soudan. La dernière en date, est l’OMW, autrichienne, qui a annoncé qu’elle avait vendu ses propres droits d’exploitation au Soudan. L’acquéreur est une compagnie indienne qui, auparavant, avait acquis des parts dans le projet d’un oléoduc soudanais, appartenant à la Talisman, canadienne.
La guerre ne cesse d’appauvrir le Pays, en raison aussi du fait que plusieurs puits de pétrole ont été fermés à cause des combats. Comme d’habitude, la guerre appauvrit tout le monde. (L.M.)
(Agence Fides, 9 septembre 2003, 30 lignes, 370 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network