http://www.fides.org

Africa

2003-09-09

AFRIQUE / OUGANDA - NOUVELLE AGRESSION D’UN MISSIONNAIRE DANS LE NORD DE L’OUGANDA, LE PERE GUGLIELMO MAFFEIS

Kampala (Agence Fides) – Le Père Guglielmo Maffeis est à présent en convalescence ; le Missionnaire Combonien a été victime d’une agression dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 septembre dans la Mission de Iceme, dans le nord de l’Ouganda. La nouvelle a été donnée à l’Agence Fides par ses confrères de la Mission de Lira, la première Mission de la région fondée en 1933, et qui se trouve à 50 km de Iceme où le Père Maffeis a été hospitalisé. « Il a une côte cassée et des contusions en raison des coups qu’il a reçus des membres de l’Armée de Libération du Seigneur (LRA) ; mais pour le reste il va bien, même si les médecins lui ont prescrit un repos d’un mois. D’après le récit du Père Guglielmo, les rebelles l’ont surpris dans son sommeil et l’ont frappé à plusieurs reprises. Puis ils ont pillé le presbytère et l’Eglise où les ornements sacrés ont été détruits et les portes défoncées. « Durant l’opération à Iceme, les rebelles ont enlevé 25 personnes, pour les enrôler de force dans leurs rangs », déclarent les missionnaires.
« C’est la quatrième fois en quelques années que la Mission est pillée, disent les missionnaires Comboniens. « L’an passé, les rebelles ont détruit 3 autos de la Mission, qui sont indispensables pour nos activités, car nous devons aller dans des villages distants de plusieurs centaines de kilomètres. Les rebelles détruisent en effet tout ce qu’ils ne parviennent pas à emporter avec eux. Ils cherchent surtout de l’argent, de la nourriture, des appareils radio etc. ».
Le Père Guglielmo est le dernier missionnaire en date qui subit des agressions de la part des belles de la LRA. Ces dernières années, plusieurs Missions ont été » attaquées, des prêtres et des missionnaires ont été tués ou blessés. « On ne peut affirmer avec certitude que, derrière ces attaques, il y ait une stratégie précise pour frapper l’Eglise, parce que nous ne sommes pas sûrs non plus que ce soit le même groupe qui a commis toutes ces attaques contre les Missions » dissent les Pères Comboniens. « Sous le sigle LRA, en effet, il y a de nombreux groupes disséminés sur le territoire de l’Ouganda septentrional. C’est une situation absurde qui dure depuis 18 ans. La population civile surtout en fait les frais, car elle est victime de meurtres sans raison, d’enlèvements et de pillages qui n’en finissent pas ».
Le Père Guglielmo Maffeis a 70 ans, et est originaire de Ponte S. Pietro, dans le Diocèse de Bergame (Italie) ; il travaille en Ouganda depuis 1962. (L.M.)
(Agence Fides, 9 septembre 2003, 31 lignes, 449 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network