http://www.fides.org

Africa

2003-09-04

AFRIQUE / CONGO (REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE) - FORTE PREOCCUPATION DE L’EGLISE CATHOLIQUE POUR LA SITUATION DE KISANGANI, TROISIEME VILLE DU CONGO

Kinshasa (Agence Fides) – L’Eglise catholique du Congo exprime sa forte préoccupation face à la situation de Kisangani, dans le nord-est de la République Démocratique du Congo. C’est que ce rappelle le Père Michel Lobunda, dont les déclarations sont publiées par l’Agence DIA dans son dernier bulletin. Pour le religieux, Kisangani, la troisième ville du Congo, est réduite à un gros village. Les quelques hôpitaux sont réduits à de simples bâtiments, privés de moyens pour soigner les malades. Le SIDA décime la population, et les gens tombent souvent dans les réseaux de la sorcellerie en croyant résoudre ainsi leurs problèmes.
Depuis 1998, Kisangani est aux mains du Regroupement Congolais pour la Démocratie (RCD-Goma, un des principaux groupes de rebelles, qui s’oppose au gouvernement central de Kinshasa. Dans ce contexte, l’Eglise catholique est souvent le seul point de référence pour la population. Elle continue son propre travail pastoral, malgré les innombrables difficultés, et est très active dans le domaine social : campagnes contre la diffusion du SIDA, gestion d’écoles et de centres sanitaires, création d’ONG pour l’aide aux femmes victimes de la guerre civile, promotion des droits de l’homme. Il faut ajouter que les ONG internationales et la MONUC elle-même (Missions des Nations-Unies au Congo), préfèrent collaborer avec l’Eglise qu’avec les autorités locales. (L.M.)
(Agence Fides, 4 septembre 2003, 21 lignes, 231 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network