http://www.fides.org

Vaticano

2003-09-04

VATICAN - MESSAGE DU SAINT-PERE A L’OCCASION DU SYMPOSIUM INTER-CHRETIEN DE JOANNINA : « LA RECHERCHE D’UNE COMMUNION PLUS PROFONDE ENTRE L’ORIENT ET L’OCCIDENT NE DOIT PAS SE LIMITER AUX CONTACTS OFFICIELS ET AUX INITIATIVES PRISES AU NIVEAU LE PLUS ELEVE »

Rome (Agence Fides) – A l’occasion du Symposium Inter-chrétien qui se tient à Joannina (Epire) du 3 au 7 septembre, sur le thème « Le rapport entre spiritualité et dogme chrétien en Orient et en Occident », le Pape Jean Paul II a envoyé un Message au Président du Conseil Pontifical pour la Promotion de l’Unité des Chrétiens, la Cardinal Walter Kasper ; il se réjouit de l’initiative, et y souligne l’importance de ces initiatives, destinées à faire surgir les convergences entre chrétiens catholiques et orthodoxes.
Après avoir étudié, ces dernières années, des questions importantes, comme la prière et la contemplation, ce nouveau Symposium s’arrêtera sur la contribution de la spiritualité à la doctrine : « La spiritualité, en effet, en influant sur les dispositions de l’esprit et du cœur, crée le contexte psychologique adapté pour entreprendre le dialogue de manière ouverte et confiante. Cela est particulièrement important quand les catholiques et les orthodoxes abordent des questions et des problèmes qui les divisent encore ». Le Pape encourage donc les efforts de l’Université de l’Antonianum de Rome et de la Faculté de Théologie de Thessalonique, « destinés à faire surgir les convergences des chrétiens orthodoxes et catholiques dans l’adhésion de la Vérité révélée » ; il se réjouit du soutien apporté à cette initiative par le Conseil Pontifical pour la Promotion de l’Unité des Chrétiens. « La recherche d’une communion plus profonde entre l’Orient et l’Occident ne doit pas se limiter aux contacts officielles et aux initiatives prises au niveau le plus élevé, écrit le Saint-Père. La connaissance réciproque et la compréhension sont aidées par des événements comme celui qui est en cours, qui touchent les différents contextes de la vie ecclésiale et, en particulier, les contextes académiques et formateurs. On promeut ainsi de manière concrète cet esprit d’ouverture et d’écoute qui profite grandement au progrès sur la voie qui, nous l’espérons, nous conduira bientôt à la pleine communion ». (S.L.)

(Agence Fides, 4 septembre 2003, 30 lignes, 375 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network