http://www.fides.org

America

2003-07-22

AMÉRIQUE/BRÉSIL - UNE FOULE IMPORTANTE AUX FUNÉRAILLES DU MISSIONNAIRE CAPUCIN TUÉ PAR UN HOMME À QUI IL AVAIT PRÊTÉ SECOURS

Imperatriz (Agence Fides) – « C’était un religieux passionné de l’homme, attentif aux hommes et aux nécessiteux, capable de transmettre, dans le service qu’il excerçait, le message de fraternité et de justice de l’Evangile » : c’est avec ces paroles que le père Eugenio Bollani OFM Cap, Ministre Provincial de la Province Lombarde, rappelle lors d’une entrevue avec l’Agence Fides le père Taddeo Gabrieli, missionnaire capucin de Bergame âgé de 73 ans, tué le samedi 19 juillet dans la ville d’Imperatriz, dans l’état de Maranhão-Parà, au nord-est du Brésil.
Les funérailles ont été célébrées hier après-midi 21 juillet par le Ministre Provincial du Brésil, p. Daurival Miranda OFM Cap, dans le couvent où habitait père Taddeo. Une grand nombre de fidèles s’étaient réunis pour rendre hommage au père Taddeo et pour prier pour lui. Le religieux était très connu et aimé dans la région pour son engagement au service des pauvres. Arrivé au Brésil en 1962, après six ans de mission en Erythrée, il avait toujours travaillé pour les paysans du coin, commençant et encourageant des projets de développement et de coopératives. De par son caractère simple et son dévouement au travail, il était appelé « frère en survêtement » , tenue qu’il portait toujours et grâce à laquelle on le reconnaissait.
Au Brésil, ses confrères sont choqués par cette mort violente et inattendue. Le 19 juillet, vers 21h30, heure locale, le père Taddeo retournait au couvent en voiture après avoir célébré l’Eucharistie dans quartier périphérique de la ville. Près du couvent, il a croisé un homme en bicyclette, apparemment ivre, qui est tombé devant sa voiture. Le religieux s’est arrêté pour l’aider mais l’homme, pour des raisons encore obscures, s’est approché de lui et lui a donné deux coups de couteau. Le père Taddeo a réussi à parcourir une centaine de mètres vers son couvent, mais il est mort d’hémorragie.
La Province capucine de Maranhão-Parà est née comme mission des frères de Lombardie. Aujourd’hui, même après son érection à circonscription indépendante, 30 frères capucins lombards y travaillent comme missionnaires.
(P.A)(Agence Fides 22/7/2003)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network