http://www.fides.org

Europa

2003-07-22

EUROPE/ITALIE - DANGER DE MORT SURTOUT POUR LES ENFANTS DU CAUCASE ET DE L’ASIE CENTRALE : NOUVEAU RAPPORT DE L’UNICEF.

Roma (Agence Fides) – Le Social Monitor est un rapport régional annuel produit par le « Centre de Recherche Innocents » de l’Unicef qui examine la santé des enfants des pays en transition appartenant aux 27 pays de l’Europe centrale et orientale et à la Communauté des Etats Indépendants (ex Union Soviétique). Présenté aujourd’hui à Rome, le Rapport est particulièrement attentif cette année à la mortalité enfantine qui, malheureusement, est nettement supérieure aux chiffres officiels déjà connus. Il résulte en effet du Rapport 2003 que le taux de mortalité enfantine dans le Caucase et l’Asie Centrale (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie, Kazakistan, Rep de Kyrgyz, Tagikistan, Turmenistan, Uzbekistan) est cinq fois supérieure à celui du reste de l’Europe centrale et orientale et à la Communauté des Etats Indépendants, et douze fois supérieure à celui des pays occidentaux industrialisés.La majorité de ces morts est causée par de nombreux facteurs : la pauvreté qui limite l'accès à l’assistance sanitaire et aux traitaments médicaux ; le mauvais état de santé et la malnutrition des mères, une assistance médicale insuffisante. Il s’agit là de causes qu’on peut éviter. La relance de la croissance économique de la région pourrait consentir à réduire le taux de pauvreté, à améliorer la santé des mères et des enfants, à donner de l’essor aux investissements concernant l’assistance médicale de base et la prévention, avec l’aide internationale, à mettre à jour les techniques du personnel médical et des administrateurs de façon à ce qu’ils soient capables de fournir des services d’assistance sanitaire efficaces. Le Rapport 2003 est centré sur la mortalité enfantine dans huit pays du Caucase et de l’Asie centrale, outre la Roumanie et l’Ukraine. Selon les enquêtes, dans huit pays le taux calculé ets nettement supérieur au taux officiel. En Azerbaïdjan, par exemple, il y a 74 morts enfantines sur 1000 enfants nés vivants, par rapport au taux officiel qui parle de 17 morts sur 1000. D’autres enquêtes rapportent un taux élevé de mortalité enfantine qui varie de 36 pour 1000 enfants nés vivants en Arménie à 89 pour 1000 au Tagikistan.
(A.P) (Agence Fides 22/07/2003)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network