http://www.fides.org

Oceania

2003-07-23

OCÉANIE / ÎLES SALOMON - LE MOUVEMENT QUI PRÔNE LA VALEUR DE LA CHASTETÉ JUSQU’AU SACREMENT DU MARIAGE PROGRESSE PARMI LES JEUNES: UN TÉMOIGNAGE DES ÎLES DU PACIFIQUE EN PRÉPARATION AUX JMJ 2005

Honaria (Agence Fides) – Redécouvrir des valeurs comme la chasteté et la pureté, presque désuètes ou dépassées, selon la mentalité du monde: voilà le but d’un séminaire qui à pour titre « Le véritable amour est patient… » qui a été organisé du 18 au 20 juillet dernier par les pères salésiens dans le diocèse d’Honaria, à l’adresse des jeunes catholiques, en préparation à la Journée Mondiale de la Jeunesse de Cologne en 2005.
Ce séminaire à pris son point de départ du discours du Saint Père qui, lors de l’Angelus du dimanche 6 juillet, avait dit: « Souvent aujourd’hui on exalte le plaisir, l’égoïsme ou encore plus directement l’immoralité, au nom de faux idéaux de liberté et de bonheur. Il faut réaffirmer clairement que la pureté du cœur et du corps se défend, car la chasteté garde l’amour authentique ». Jean-Paul II avait indiqué Ste Marie Goretti comme modèle, en souhaitant qu’elle « aide tous les jeunes à faire l’expérience de la beauté et de la joie de la béatitude évangélique: Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu », et qu’elle « nous aide à découvrir la valeur et l’importance de la chasteté pour construire la civilisation de l’amour ».
« Après la révolution sexuelle des années ’60 les jeunes des Îles Salomon sont amenés à vivre divisés entre les nouvelles modes – marquées par le consumisme, le matérialisme, l’hédonisme – et les valeurs traditionnelles. Voilà ce qui les met en crise! Ils ont besoin de nouveaux encouragements et le Saint Père les leur offre avec force », a expliqué l’animatrice Hilda Monica Anihoniara à l’Agence Fides.
Une vingtaine de jeunes ont passé le week-end à réfléchir sur ces thèmes et ils ont déclaré publiquement qu’ils entendent préserver la valeur de la chasteté jusqu’au Sacrement du Mariage: « J’ai compris que j’étais moi-même un don pour la personne avec laquelle je m’engagerai à passer ma vie dans le mariage. Je veux demeurer pur pour ne pas abîmer ce don », a dit Vincent Isa à la conclusion des travaux. « J’ai découvert le sens et la valeur de moi-même en tant que Personne », a ajouté Patricia Saman. « Ce week-end a ouvert un bon nombre de défis à mon horizon », a commenté Doreen Mazana.
Les jeunes ont participé à des temps de formation, de réflexion personnelle et de prière. Le dr. Steve Aumanau a tenu une rencontre formative, qui s’est avérée très utile pour tous; il a montré par quel biais la drogue et l’alcool détruisent l’homme. Le dr. Aumanau a également parlé de l’avortement en tant que « destruction d’une vie », en répondant aux demandes des participants.
Puis, quelques couples catholiques ont donné leur témoignage de vie conjugale et ont aidé les jeunes à mieux comprendre la relation homme-femme, en soulignant la nécessité de la communication, du pardon, du respect et de la responsabilité.
Le père Ambroise Pereira, salésien, coordinateur du séminaire, a expliqué comment l’Église demande aux jeunes d’être des témoins des idéaux et des valeurs de l’Évangile en ce monde, en allant souvent à contre courant vis à vis de la mentalité commune. Comme l’affirme le Saint Père – a-t-il rappelé – les jeunes sont le « futur de l’Église »: c’est pourquoi le Pape à inventé des rencontres comme les Jounées Mondiales de la Jeunesse. Le séminaire s’est conclu par la Sainte Messe célébrée par l’Archevêque d’Honiara, Mgr Adrian Smith.
(P.A) (23/7/2003 Agence Fides)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network