http://www.fides.org

America

2003-07-23

AMÉRIQUE / CANADA - « L’HÉRITAGE DES JMJ CONTINUE À SE DÉVELOPPER, PAS SEULEMENT PARMI LES JEUNES » – MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE UN AN APRÈS LA JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE DE TORONTO

Ottawa (Agence Fides) – Il y a un an, en juillet 2002, le Pape Jean-Paul II convoqua le jeunes du monde entier à Toronto « pour faire l’expérience d’un fort sens de foi, de fraternité et d’engagement à l’occasion de la XVIIème JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE. Et ils vinrent de toutes les parties du monde…Des milliers de jeunes canadiens ont été profondément touchés par ce grand événement ». Un an après la Journée Mondiale de la Jeunesse 2002, le Président de la Conférence Épiscopale Canadienne, Son Exc. Mgr Jacques Berthelet, Évêque de S. Jean Longueil, dans son message pour la circonstance, souligne que « dans tout le Canada, l’héritage de la Journée Mondiale de la Jeunesse continue à croître chez les gens, pas seulement les jeunes, mais les hommes et les femmes de tout âge. Au delà de l’événement spectaculaire qui a réuni plusieurs centaines de milliers de jeunes à Toronto, l’expérience discrète de la transformation intérieure et l’expérience personnelle qui est au cœur de l’Évangile est restée. Ce feu ne peut être éteint. Un an après, la jeunesse du monde, et en particulier nos jeunes canadiens, sont encore invités à s’ouvrir à la radicalité de l’Évangile qui est le sel de la terre et la lumière du monde ».
Le p. Thomas Rosica qui a été le responsable de l’organisation de la Journée Mondiale de la Jeunesse de Toronto 2002, se rappelle lui aussi l’événement avec clarté, et surtout la tempête de pluie et de vent qui s’est abattue sur les jeunes réunis à Downsview Park la matinée du dimanche 28 juillet, en faisant un peu tout voler n’importe comment – livres, feuilles de chant, les nappes de l’autel, chaises –. « Pour moi et pour beaucoup, ceci était le vent de la Pentecôte dont on entend parler dans les Actes des Apôtres. Au milieu de cette violente tempête, les nations de la Terre – il y en avait au moins 172 réunies en ce lieu – se sont serrées l’une contre l’autre autour de Pierre en ce matin de juillet ». Une autre image évoquée par le p. Rosica concerne les environ 4000 opérateurs des mass-médias arrivés du monde entier à Toronto, rappelant le récit évangélique de Zachée: « Ils ont grimpé sur les arbres pour pouvoir regarder. Quand des centaines de milliers de jeunes disciples ont commencé par défiler, les sceptiques et les curieux sont descendus de leurs branches pour prendre part au grand pèlerinage ». Dans notre univers quotidien imprégné de peur et de terreur, la Journée Mondiale de la Jeunesse a montré une autre vision du monde, un monde « d’une beauté touchante »: quelqu’un a parlé d’un moment extraordinaire dans l’histoire canadienne. « Je prie pour que le vent puissant de la Pentecôte continue à souffler en tout lieu dans l’Église du Canada – conclue le p. Rosica –. Que ce vent souffle encore d’un océan à l’autre, et qu’il favorise la pleine floraison d’une Église qui est née de nouveau le 28 juillet 2002 ».
(S.L) (23/7/2003 Agence Fides)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network