http://www.fides.org

Recensions

2003-07-29

RECENSIONS- AMERIQUE/ÉTATS-UNIS - « LES TRADITIONS SONT L’ÉLÉMENT DISTINCTIF DE TOUTE SOCIÉTÉ HUMAINE, L’ESSENCE QUI ENRICHIT TOUTE L’ESPÈCE HUMAINE » : UN MESSAGE DE KOFI ANAN DANS LE LIVRE DE KEVIN CAHILL “TRADITIONS, VALUES, AND HUMANITARIAN ACTION”. À NE PAS MANQUER

Rome (Agence Fides) – En quoi l’appartenance à une confession religieuse, à une culture, à un système social et à des valeurs à promouvoir peut-elle influencer l’action humanitaire ? Quelles sont les bases d’une société solidaire ? Y a-t-il des valeurs universelles pour le bien-être de l’humanité ? De quelle façon les professionnels de l’aide humanitaire peuvent-ils coordonner ces divers facteurs et ces convictions dans leur travail ? Tels sont quelques-unes des questions auxquelles un groupe d’experts internationaux tente de donner une réponse dans le livre « Traditions, Values, and humanitarian action » publié récemment aux États-Unis, de Kevin Cahill, président du Center for International Health and cooperation de la Ville de New York, professeur et directeur de l’Institute of International Humanitarian Affairs à l’Université Fordham de New York. Des représentants connus des diverses traditions religieuses, universités, moyens d’information, de la diplomatie, du milieu militaire et médical, ainsi que des organisations d’aide humanitaire, abordent les diverses conditions qui guident l’action humanitaire. Dignité humaine, justice sociale et rôle difficile de protection des communautés en crise sont en première ligne. Les 19 chapitres de l’ouvrage examinent les mandats de l’action humanitaire dans les diverses traditions religieuses et les codes de conduite qui guident les médias, les milieux militaire, médical et universitaire. Dans le livre, il est aussi question des menaces que le terrorisme, la torture et l’exploitation font peser sur le bien-être de l’humanité. En outre, la loi internationale, les moyens de communication et la politique de la société sont évalués de façon critiques dans le contexte d’un nouveau monde de guerres, de conflits et de litiges. Le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, dans son message d’introduction au libre du prof. Cahill, souligne que « trop souvent, au nom de la tradition, ont été prononcés des anathèmes et combattues des guerres », et que « les valeurs nous permettent de surmonter toute division ». En pratique, dit encore Kofi Annan, si les traditions peuvent et doivent demeurer distinctes, les valeurs doivent être partagées(ISBN 0-8232-2288-8).
AP) (29/7/2003 Agence Fides)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network