http://www.fides.org

intention missionnaire

2005-05-31

Juin 2005 : « Pour que le Sacrement de l’Eucharistie soit toujours plus ressenti comme le cœur battant de la vie de l’Eglise » Le commentaire à l’Intention missionnaire du mois de juin est fait par le Cardinal Telesphore Toppo, Archevêque de Ranchi en Inde

Rome (Agence Fides) - L’intention missionnaire de ce mois est centrée sur l’Eucharistie. Personne ne peut ignorer que l’Eucharistie a occupé l’attention de l’Eglise de manière très évidente depuis que le Concile Vatican II a promulgué sa première Constitution « Sacrosanctum Concilium » sur la Liturgie, le 4 décembre 1963. L’enseigenment conciliaire est entièrement centré et focalisé sur le Très Saint Mystère de l’Eucharistie.
En 1964, le Pape Paul VI s’est rendu en Inde pour participer au Congrès Eucharistique International de Bombay. Le 3 septembre 1965, il a publié son encyclique sur l’Eucharistie intitulée « Mysterium Fidei » Depuis le début de son Pontificat, le Pape Jean Paul II, à l’occasion du jeudi Saint a toujours envoyé une Lettre annuelle aux prêtres qui, dans la Célébration Eucharistique agissent « in persona Christi ». Le 24 février 1980, il écrit sa Lettre Apostolique « Dominicae Cenae » dans laquelle « il présenta des aspects du Mystère Eucharistique, et son importance pour la vie de tous ceux qui sont ses ministres ». En 1998, il écrivit une autre Lettre Apostolique, « Dies Domini », pour souligner l’importance fondamentale du Jour du Seigneur pour la vie de l’Eglise et pour chaque croyant. Ces concepts ont été une fois encore mis en évidence dans une autre Lettre Apostolique « Novo Millenio Ineunte » de 2001.
En 2003, cela a été ensuite le moment de l’Encyclique « Ecclesia de Eucharistia ». Le 4 décembre 2003, 40° anniversaire de « Sacrosanctum Concilium », la Lettre Apostolique « Spiritus et Sponsa » a appelé l’Eglise à développer une « Spiritualité liturgique ». Elle fut suivie ensuite, le 25 mars 2004 par l’Instruction « Redemptionis Sacramentum ». Par la suite, le Saint-Père écrivit la Lettre Apostolique « Mane Nobiscum Domine » pour une année spéciale consacrée à l’Eucharistie, qui a commencé avec le Congrès Eucharistique International le 17 octobre 2004 à Guadalajara au Mexique, et qui se terminera le 29 octobre 2005 avec la clôture de la XI° Assemblée Générale Ordinaire du Synode des Evêques sur le thème « L’Eucharistie, source et sommet de la vie et de la Mission de l’Eglise ». On a publié aussi à cette occasion des concessions particulières pour gagner l’Indulgence Plénière.
Tout cela nous invite certainement à nous unir au Saint-Père dans une fervente prière pendant le mois de juin, afin que le Sacrement de l’Eucharistie soit toujours plus perçu et reconnu comme le battement du cœur de la vie de l’Eglise.
Tous les fidèles doivent devenir toujours plus conscients que le mystère de la mort et de la résurrection de Jésus, qui nous sauve en donnant la vie, soit rendu présent de nos jours de manière ininterrompue dans le monde entier, en nous donnant l’occasion de nous unir à Lui. C’est là l’unique mystère qui peut renforcer et enrichir chaque individu, chaque famille, chaque communauté et chaque peuple, pour parvenir à la plénitude de vie. Naturellement, cela requiert une participation active à la célébration eucharistique et dans l’accueil de l’Esprit Saint. Nous avons besoin que le feu de l’amour brûle au-dedans de nous, parce que si cela ne se produit pas, il s’éteint.
Nous sommes conscients de la présence vivante et vivifiante du battement ininterrompu du Cœur de Jésus, la source de notre salut. Combien il a trouvé de manière merveilleuse le moyen d’être avec nous pour toujours ! Il est vraiment l’Emmanuel, « Dieu avec nous » ! Adorons-Le. Contemplons-Le et méditons sur tout ce qui est écrit le concernant dans les Ecritures. Centrée sur le battement sacré du Cœur de Jésus, Voie, Vérité et Vie, la communauté ecclésiale deviendra certainement réelle, comme le sel de la terre, le levain dans la pâte et la lumière du monde.
+Cardinal Telesphore Toppo
(Agence Fides, 31 mai 2005, 49 lignes, 666 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network