http://www.fides.org

Vaticano

2003-07-14

VATICAN - DISCOURS DU PAPE A L’ANGELUS : A L’EUROPE ASSOIFFEE D’ESPERANCE L’EGLISE PEUT OFFRIR LE BIEN LE PLUS PRECIEUX, QUE PERSONNE D’AUTRE NE PEUT LUI DONNER : LA FOI EN JESUS-CHRIST, SOURCE DE L’ESPERANCE QUI NE DECOIT PAS

Castel Gandolfo (Agence Fides) – « En ce moment historique, où est en cours un important processus de réunification de l’Europe avec l’élargissement de l’Union Européenne à d’autres Pays, l’Eglise observe avec un regard plein d’amour ce Continent. A côté de tant de lumières, il ne manque pas des ombres ». Le Saint-Père a consacré le premier Angélus de sa résidence d’été à Castelgandolfo au thème de l’Europe et de ses racines chrétiennes. Parmi les « ombres » de ce processus de consolidation et d’élargissement, le Pape a souligné : la perte de la mémoire chrétienne, la peur d’affronter l’avenir, la fragmentation de l’existence, la diffusion de l’individualisme et un affaiblissement de la solidarité entre les personnes. « On assiste comme à une perte de l’espérance, à la racine de laquelle se trouve la tentative de faire prévaloir une anthropologie sans Dieu et sans le Christ. Paradoxalement, le berceau des droits de l’homme risque d’en perdre le fondement, érodé par le relativisme et par l’utilitarisme ».
Alors que la culture européenne donne l’impression de vivre comme si Dieu n’existait pas, l’urgence plus grande qui traverse l’Europe « à l’Est comme à l’Ouest, réside dans un besoin accru d’espérance, afin de pouvoir donner un sens à la vie et à l’histoire, et à marcher ensemble », comme le Pape l’a écrit dans l’Exhortation post-synodale « Ecclesia in Europa » (n. 4). « Mais comment satisfaire un désir aussi profond d’espérance ? Il faut retourner au Christ et repartir de Lui. L’Eglise peut offrir à l’Europe le bien le plus précieux, que personne d’autre ne peut lui donner : la foi en Jésus-Christ, <> ». (S.L.) (Agence Fides, 14 juillet 2003, 26 mots, 330 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network