VATICAN - Benedict Daswa, père de famille tué pour l’Evangile, premier Bienheureux d’Afrique du Sud

lundi, 14 septembre 2015

Cité du Vatican (Agence Fides) – « Aujourd’hui, en Afrique du Sud, est proclamé Bienheureux Samuel Benedict Daswa, tué en 1990 – voici à peine 25 ans – et tué à cause de sa fidélité à l’Evangile – a rappelé le Pape François à l’Angelus du Dimanche 13 septembre. Dans sa vie, il démontra toujours une grande cohérence, prenant courageusement des attitudes chrétiennes et refusant les habitudes mondaines et païennes. Son témoignage aide particulièrement les familles à diffuser la vérité et la charité du Christ et il s’unit à celui de nombre de nos frères et sœurs, jeunes, âgés, adolescents, enfants, persécutés, chassés, tués pour avoir confessé Jésus Christ. Tous ces martyrs, Samuel Benedict Daswa et eux tous, nous les remercions pour leur témoignage et nous leur demandons d’intercéder pour nous ».
Né le 16 juin 1946 dans le village de Mbahe au sein d’une famille non chrétienne, Benedict Daswa fut baptisé à 17 ans. Il devint instituteur puis directeur d’école primaire. En outre, il entraînait les jeunes de l’équipe de football. A 30 ans, il se maria et eut 8 enfants. Il était engagé dans la Paroisse comme catéchiste et animateur de la liturgie lorsqu’en 1990 un violent orage s’abattit sur le village, les toitures de nombreuses maisons s’incendiant à cause des nombreux coups de foudre. Les chefs du village, considérant le phénomène naturel comme le fruit d’une sorcellerie, décidèrent de recourir à un chaman afin qu’il trouve le responsable du sortilège. Benedict s’y opposa fermement au nom de sa foi, tentant de convaincre les autres. Une semaine plus tard, il tomba dans une embuscade tendue par un groupe de villageois qui l’agressa et le tua sauvagement, alors qu’il priait à haute voix jusqu’à la fin. (SL) (Agence Fides 14/09/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network