OCEANIE/PAPOUASIE NOUVELLE GUINEE - Lettre de la Conférence épiscopale pour les Jeux du Pacifique

lundi, 11 mai 2015

Port Moresby (Agence Fides) – « L’Eglise reconnaît le sport comme l’un des instruments des sociétés modernes qui aide les personnes à réaliser leur potentiel humain, construit des liens de communauté » et promeut des valeurs telles que « la confiance réciproque et la responsabilité » : c’est ce qu’affirment les Evêques de la Conférence épiscopale de Papouasie Nouvelle Guinée et des Iles Salomon dans une Lettre pastorale publiée en vue de la XV° édition des Jeux du Pacifique qui se tiendront à Port Moresby du 4 au 18 juillet prochains.
La Lettre, envoyée à Fides, affirme : « Le sport contribue à la santé et au bien-être physique et mental. Il enseigne aux personnes, en particulier aux jeunes, des compétences et des capacités. Lorsque les jeunes sont impliqués dans la pratique sportive, ils dédient des énergies à l’esprit d’équipe et vivent ensemble dans un environnement sain, en oubliant les activités antisociales telles que la violence et la criminalité ».
« Le sport – poursuivent les Evêques – unit les personnes de manières nouvelles : parents, enseignants et bénévoles ». En outre, la pratique sportive touche sans discrimination hommes et femmes. Des compétitions sportives spéciales « sont ouvertes aux athlètes handicapés », ce qui constitue un autre signe positif.
Le sport, affirme la Lettre, qui porte la signature de S.Exc. Mgr Arnold Orowae, Président de la Conférence épiscopale, d’un côté « ouvre sur le monde extérieur », en ce que participent aux compétitions des athlètes de toutes les nationalités et d’un autre, fait croître « l’orgueil national » lorsqu’un athlète de son propre pays remporte une compétition.
Le texte poursuit : « Lorsque de telles interactions offrent divertissement, compétitivité, habileté et définition des objectifs, il existe un environnement fertile en vue du développement personnel. Le sport forme le caractère. Il enseigne la discipline et le jeu dans le respect des règles. Il promeut des valeurs telles que l’équité, la fermeté et le courage moral. Il s’agit d’un merveilleux espace dans lequel aider les jeunes à grandir ».
En conjurant et en condamnant toute forme de violence, sur le terrain de jeu et dans les tribunes, les Evêques concluent par les paroles de Saint Paul aux Corinthiens (1 Co 9, 25) : « Tout athlète se prive de tout ; mais eux, c’est pour obtenir une couronne périssable, nous une impérissable ». (PA) (Agence Fides 11/05/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network