VATICAN - Jubilé de la Miséricorde, « le temps pour l’Église de retrouver le sens de la mission que le Seigneur lui a confiée »

lundi, 13 avril 2015

Cité du Vatican (Agence Fides) – « Pourquoi, aujourd’hui, un Jubilé de la Miséricorde? Simplement parce que l’Église, en ce moment de grands changements d’époque, est appelée à offrir plus fortement les signes de la présence et de la proximité de Dieu… C’est le temps pour l’Église de retrouver le sens de la mission que le Seigneur lui a confiée le jour de Pâques: être signe et instrument de la miséricorde du Père ». C’est en ces termes que le Saint-Père a expliqué le sens du Jubilé extraordinaire qui s’ouvrira le 18 décembre prochain, à l’occasion de la remise et de la lecture de la Bulle « Misericordiae vultus » d’indiction du Jubilé, suivie par les Premières Vêpres du Deuxième Dimanche de Pâques ou de la Divine Miséricorde, qu’il a présidé, samedi 11 avril, en la Basilique Saint-Pierre.
Outre aux Cardinaux Archiprêtres des Basiliques papales de Rome, qui ont présidé le lendemain une célébration analogue dans leurs Basiliques respectives, le Pape a remis une copie de la Bulle également au Préfet de la Congrégation pour les Evêques, S.Em. le Cardinal Marc Ouellet, au Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, au Préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, S.Em. le Cardinal Leonardo Sandri. Ont ensuite reçu une copie de la Bulle S.Exc. Mgr Savio Hon Tai-Fai, né à Hong Kong et actuel Secrétaire de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, représentant l’Orient, S.Exc. Mgr Barthélemy Adoukonou, originaire du Bénin et actuel Secrétaire du Conseil pontifical de la Culture, pour l’Afrique, et Mgr Khaled Ayad Bishay, de l’Eglise patriarcale d’Alexandrie des Coptes, pour les Eglises orientales.
« L’Année Sainte devra maintenir vivant le désir de savoir accueillir les nombreux signes de la tendresse que Dieu offre au monde entier et surtout à tous ceux qui sont dans la souffrance, qui sont seuls et abandonnés, et aussi sans espérance d’être pardonnés et de se sentir aimés du Père – a déclaré le Pape dans l’homélie des Vêpres. Une Année Sainte pour éprouver fortement en nous la joie d’avoir été retrouvés par Jésus, qui comme Bon Pasteur est venu nous chercher parce que nous nous étions perdus… Une Année pour être touchés par le Seigneur Jésus et transformés par sa miséricorde, pour devenir nous aussi témoins de miséricorde. Voilà le motif du Jubilé: parce que c’est le temps de la miséricorde ». (SL) (Agence Fides 13/04/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network