OCEANIE/PAPOUASIE NOUVELLE GUINEE - Nouvelles fonctions pour les Paroisses au profit des pauvres

vendredi, 27 mars 2015

Port Moresby (Agence Fides) – « Traditionnellement, dans les Paroisses de Port Moresby, l’accent est mis sur le culte, l’administration des sacrements et les pratiques dévotionnelles. Il est en effet présumé que de là découlera l’élan d’amour envers le prochain » indique dans une note envoyée à l’Agence Fides le Père John M. Glynn, responsable de la Fondation « WeCare ! » en Papouasie Nouvelle Guinée. « La première communauté apostolique fondée par Jésus, bien qu’étant une Eglise à ses tous débuts, se dédiait déjà à l’amour du prochain, en nourrissant les affamés, guérissant les malades, vêtant ceux qui étaient nus et accueillant les étrangers » remarque le Père Glynn.
« Si nous avions la possibilité de nous rendre dans les communautés d’un lointain passé et que nous demandions aux personnes : où cherchez-vous de l’aide si vous êtes malades, pauvres, âgés, handicapés, abandonnés, victimes d’abus ? Par un temps, la réponse était : à l’Eglise. J’espère de tout cœur que les mots du Pape François pourront prendre racine en Papouasie Nouvelle Guinée, en encourageant les Paroisses à s’engager dans la charité et les services sociaux » remarque-t-il.
La Fondation « WeCare ! » offre un soutien gratuit aux femmes vulnérables et marginalisées, aux enfants et aux jeunes au travers de l’action de bénévoles et en les insérant dans des familles ou des « groupes de soin ». Les origines de la fondation remontent à 2002, lorsque le Père Glynn, prêtre irlandais, commença à assister des orphelins, des handicapés et des personnes abandonnées dans les rues et les faubourgs de Port Moresby. En 2007, la fondation a été reconnue officiellement et aujourd’hui, son action se concentre sur l’assistance et l’instruction d’enfants ou de jeunes, dans le but de les aider à se réinsérer dans le tissu social. (PA) (Agence Fides 27/03/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network