VATICAN - Croissance de l’engagement de l’Eglise missionnaire en faveur des lépreux

samedi, 24 janvier 2015

Cité du Vatican (Agence Fides) – Dimanche 25 janvier sera célébrée la 62ème Journée mondiale des malades de la lèpre, instituée en 1954 par l’écrivain et journaliste français, Raoul Follereau. Chaque année, plus de 200.000 personnes, dont de nombreux enfants, contractent cette maladie guérissable. On ne connaît pas avec exactitude le nombre de lépreux de par le monde notamment parce que certains Etats ne veulent pas que la présence de cette maladie sur leur territoire soit connue. La cause principale continue à être la pauvreté, l’absence de toilettes, d’hygiène, l’alimentation déficitaire et les préjudices culturels à cause des signes que la maladie laisse sur le corps. Aujourd’hui, dans de nombreuses léproseries, sont également assistés des malades du SIDA qui sont toujours plus nombreux et plus marginalisés, en particulier dans certains contextes.
L’Eglise missionnaire dispose d’une longue tradition d’assistance envers les lépreux, souvent abandonnés même par leurs familles. Elle leur a toujours fourni, outre les soins médicaux et l’assistance spirituelle, des possibilités concrètes de réhabilitation et de réinsertion dans la société. Dans de nombreux pays, en effet, la discrimination envers ces malades est encore importante à cause du caractère présumé incurable du mal et des terribles mutilations qu’il provoque.
L’exemple de Saints missionnaires ayant dédié leur vie à soulager les souffrances des lépreux ne manque pas, comme Saint Joseph Damien De Veuster SSCC, universellement connu comme l’Apôtre des lépreux de Molokaï, et Sainte Marianne Cope, , O.S.F., qui passa 35 ans à Molokaï aidant avec deux de ses consoeurs l’œuvre du Père Damien, ou encore le Bienheureux Jan Beyzym, S.I., qui exerça son ministère parmi les lépreux de Madagascar, et encore la Bienheureuse Mère Teresa de Calcutta, ainsi que les Serviteurs de Dieu Marcello Candia et Raoul Follereau.
L’Eglise gère de par le monde 648 léproseries, selon les données du dernier Annuaire Statistique de l’Eglise, soit 81 de plus que l’année précédente. Elles sont ainsi réparties par continent : 229 en Afrique, 72 aux Amériques, 322 en Asie, 21 en Europe et 4 en Océanie. Les nations qui accueillent le plus grand nombre de léproseries sont : en Afrique : la Tanzanie (32), la République démocratique du Congo (27), Madagascar (26) et l’Afrique du Sud (23) ; en Amérique du Nord : les Etats-Unis (3) ; en Amérique centrale : le Mexique ; en Amérique centrale-Antilles : Haïti (3) ; en Amérique du Sud : le Brésil (25), le Pérou (5) et l’Equateur (4) ; en Asie : l’Inde (258), le Vietnam (14) et l’Indonésie (15) ; en Océanie : la Papouasie Nouvelle Guinée (4) ; en Europe : l’Allemagne (17), la France (1), la Belgique (1), l’Espagne (1) et l’Italie (1). (SL) (Agence Fides 24/01/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network