OCEANIE/PAPOUASIE NOUVELLE GUINEE - XX° Anniversaire de la Béatification du Vénérable Pierre ToRot, exemple pour tout chrétien

jeudi, 15 janvier 2015

Bereina (Agence Fides) – Voici vingt ans, en janvier 1995, à Port Moresby, était béatifié le Vénérable Pierre ToRot, catéchiste martyr. Cet événement historique a sûrement donné une nouvelle dimension d’enthousiasme à la vie et à la présence de l’Eglise catholique en Papouasie Nouvelle Guinée » et les effets s’en ressentent aujourd’hui encore. C’est ce qu’affirme dans une note envoyée à l’Agence Fides l’Evêque de Bereina, S.Exc. Mgr Rochus Tatamai MSC.
L’Evêque rappelle la première visite pastorale du Saint Pape Jean Paul II en Papouasie Nouvelle Guinée en mai 1984, à Port Moresby et Mount Hagen, puis à Honiara, dans les Iles Salomon, à l’occasion du centenaire de la fondation de l’Eglise dans le pays. Cette visite, raconte-t-il, « fut seulement une préparation spirituelle à un second événement, encore plus significatif : la béatification du Vénérable Pierre ToRot, qui a été le sommet de l’œuvre d’évangélisation » accomplie grâce à la contribution de missionnaires maristes français, de l’Institut pontifical des Missions étrangères, des Comboniens et des Verbites. « Depuis lors, les congrégations religieuses ont apporté une contribution significative à l’évangélisation et au développement intégral des populations de Papouasie Nouvelle Guinée et de Mélanésie, en particulier dans les domaines de l’instruction, de la santé, des infrastructures et de la pastorale ».
« La cérémonie de béatification – rappelle l’Evêque – fut également le moment où se recueillirent les fruits d’un long travail de collaboration et de proximité avec la population et les responsables indigènes. Pierre ToRot est le premier mélanésien à avoir été béatifié. Il s’agit d’un laïc et d’un catholique de la deuxième génération ». « Le Saint-Père a indiqué le Bienheureux Pierre ToRot comme modèle de vie familiale et comme témoignage chrétien exceptionnel en des circonstances difficiles » note l’Evêque, un exemple qui est encore fondamental pour la vie de l’Eglise locale : un « homme de famille, responsable de l’Eglise, disposé à donner sa vie pour Dieu et pour son prochain ». (PA) (Agence Fides 15/01/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network