VATICAN - Discours du Pape au IV° Congrès missionnaire italien : intensifier l’esprit missionnaire et l’enthousiasme de la mission sans se décourager

samedi, 22 novembre 2014

Cité du Vatican (Agence Fides) – « Je vous encourage à intensifier l’esprit missionnaire et l’enthousiasme de la mission et tenir haut dans votre engagement au sein des Diocèses, des Instituts missionnaires, des Communautés, des Mouvements et des Associations l’esprit de l’Evangelii gaudium, sans vous décourager devant les difficultés, qui ne manquent jamais et – je souligne une chose – en commençant par les enfants ». Telle est l’exhortation que le Saint-Père a adressé aux participants au IV° Congrès missionnaire national (voir Fides 20/11/2014), reçus aujourd’hui en audience.
Dans son discours, le Pape François a rappelé que « chaque génération est appelée à être missionnaire » et que « une Eglise missionnaire ne peut qu’être « en sortie » ». Il a ensuite affirmé : « Les différentes réalités que vous représentez au sein de l’Eglise italienne indiquent que l’esprit de la missio ad gentes doit devenir l’esprit de la mission de l’Eglise dans le monde : sortir, écouter le cri des pauvres et des lointains, rencontrer tout un chacun et annoncer la joie de l’Evangile. Les Eglises particulières en Italie ont fait beaucoup… beaucoup de prêtres, beaucoup de religieuses, beaucoup de laïcs fidei donum. Vous avez cela dans le sang ! C’est une grâce de Dieu. Vous devez la conserver, la faire connaître et la donner en héritage aux nouvelles générations de chrétiens ».
Le Pape a réaffirmé que « la mission est le devoir de tous les chrétiens et pas seulement de certains d’entre eux » et a souligné : « C’est aussi le devoir des enfants ! Au sein des Œuvres pontificales missionnaires, les petits gestes des enfants éduquent à la mission ». En remerciant l’Eglise italienne pour son engagement, le Pape François a exhorté à « ne pas se laisser voler l’espérance et le rêve de changer le monde avec l’Evangile, avec le levain de l’Evangile en commençant par les périphéries humaines et existentielles. Sortir signifie surmonter la tentation de nous parler entre nous en oubliant tous ceux qui attendent de nous une parole de miséricorde, de consolation, d’espérance. L’Evangile de Jésus se réalise dans l’histoire ». Après avoir réaffirmé que, « dans la catéchèse, les enfants doivent recevoir une catéchèse missionnaire », le Pape a invité à ne pas céder au pessimisme, présent également dans l’Eglise, « qui risque de priver de l’annonce de l’Evangile de nombreux hommes et femmes ». En revanche, « allons de l’avant avec espérance ! Les nombreux missionnaires martyrs de la foi et de la charité nous indiquent que la victoire est seulement dans l’amour et dans une vie dépensée pour le Seigneur et pour son prochain, à partir des pauvres ». (SL) (Agence Fides 22/11/2014)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network