ASIE/IRAQ - Mise en vente des meubles des maisons des chrétiens sur les marchés de Mossoul

vendredi, 7 novembre 2014

Mossoul (Agence Fides) – Sur les marchés de Mossoul, des zones entières sont désormais occupées par les meubles et autres ustensiles provenant du pillage des maisons abandonnées par les chrétiens. Les biens ainsi obtenus sont mis en vente à des prix très bas. C’est ce que révèlent les habitants mêmes de la ville occupée depuis juin dernier par les djihadistes du prétendu « Etat islamique », qui ont fait parvenir au site Internet www.ankawa.com des informations intéressantes concernant l’accueil réservé par la population locale à ce genre de commerce.
Les miliciens djihadistes ont exproprié dès leur arrivée une bonne partie des habitations des chrétiens ayant fui, les marquant à l’aide d’inscription comme « propriété de l’Etat islamique ». Maintenant, les meubles et les électroménagers trouvés dans ces maisons sont vendus sur les marchés du centre ville, sur les deux rives du Tigre. Mais, ceux qui réalisent de bonnes affaires en achetant au rabais des téléviseurs et des frigos volés aux chrétiens – expliquent les sources, fournissant un détail significatif – sont surtout des acquéreurs provenant de l’extérieur de la ville. Les habitants demeurés à Mossoul restent généralement loin des stands vendant des objets ayant appartenu à leurs concitoyens chrétiens. « Même en ce qui concerne la vente des téléviseurs et autres électroménagers – fait remarquer à l’Agence Fides une source locale – les partisans les plus fanatiques du prétendu califat expriment en quelque sorte leur refus de la civilisation et de la modernité. Ils disent vouloir retourner au passé. Dans le monde qu’ils veulent construire, il n’y a pas de place pour les instruments qui peuvent diffuser de la musique, de la culture et de l’information ». (GV) (Agence Fides 07/11/2014)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network