VATICAN - Messe d’action de grâce du Saint-Père à l’occasion de la canonisation équipollente de deux missionnaires canadiens : « la mémoire des missionnaires, leurs exemples (…) nous attirent et nous poussent à imiter leur foi »

lundi, 13 octobre 2014

Cité du Vatican (Agence Fides) – « Les missionnaires sont ceux qui, dociles à l’Esprit Saint, ont le courage de vivre l’Évangile ». L’homélie de la Messe que le Pape François a célébré hier, Dimanche 12 octobre, en la Basilique Saint-Pierre, en action de grâce pour la canonisation équipollente de deux missionnaires canadiens, Saint François de Laval, Evêque (1623-1708) et Sainte Marie de l’Incarnation Guyart Martin, religieuse (1599-1672), a été dédiée entièrement aux missionnaires.
« Les missionnaires ont tourné leur regard vers le Christ crucifié, ils ont accueilli sa grâce et ils ne l’ont pas gardée pour eux – a encore déclaré le Pape-… Avec cette force de Dieu, ils ont eu le courage de "sortir" sur les routes du monde mettant leur confiance dans le Seigneur qui appelle. Ainsi est la vie d’un missionnaire, d’une missionnaire… pour finir ensuite loin de chez soi, de son propre pays ; bien des fois tués, assassinés ! Comme c’est arrivé ces jours-ci pour tant de nos frères et de nos sœurs ». Le Saint-Père a ensuite mis en évidence que « les missionnaires ont servi la mission de l’Église, en rompant le pain de la Parole aux plus petits et aux plus éloignés et en portant à tous le don de l’amour inépuisable, qui jaillit du cœur même du Sauveur ».
Après avoir rappelé l’exemple de vie des deux Saints canadiens, le Pape a voulu laisser aux pèlerins canadiens présents à la célébration deux conseils tirés de la Lettre aux Hébreux : « La mémoire des missionnaires nous soutient au moment où nous faisons l’expérience de la rareté des ouvriers de l’Évangile. Leur exemple nous attire, nous pousse à imiter leur foi. Ce sont des témoignages féconds qui engendrent la vie ! ». Le second est le suivant : « Rendre hommage à qui a souffert pour nous apporter l’Évangile signifie livrer nous aussi la bonne bataille de la foi, avec humilité, douceur et miséricorde, dans la vie de chaque jour. Et cela porte du fruit ». Enfin, il a souhaité que « le Québec redevienne cette source de bons et de saints missionnaires ». (SL) (Agence Fides 13/10/2014)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network