OCEANIE/AUSTRALIE - Attention envers la Jamaïque et les enfants en rétention parce que migrants, le Mois missionnaire comme opportunité unique en son genre

jeudi, 2 octobre 2014

Sidney (Agence Fides) – Parmi les différentes initiatives de l’Eglise en Australie au cours du mois missionnaire d’octobre, cette année Catholic Mission Australie concentre son attention sur la Jamaïque, où s’enregistre le deuxième plus fort taux mondial de morts par armes à feu. Souvent cachée derrière la façade de ses plages tropicales ou d’opulentes marinas et de leurs eaux cristallines, la Jamaïque est en effet un pays profondément troublé par la violence et la criminalité. Les familles vivent dans un climat de terreur constante, à la recherche désespérée de paix et de sécurité. Dans un communiqué envoyé à l’Agence Fides, le vice-directeur de Catholic Mission Australia, Peter Gates, affirme : « Nous, australiens, nous sommes bénis parce que nous vivons dans un pays relativement sûr. Mais nous devons nous souvenir que d’autres n’ont pas cette chance. Le Mois missionnaire sert à partager, servir et aider, selon l’inspiration et les enseignements de l’Evangile de manière à ce que tous, tant ici qu’ailleurs, puissent vivre une vie pleine. « Dimanche 19 octobre, nous célébrerons la Journée missionnaire mondiale et cette période coïncide également en Australie avec la Semaine contre la Pauvreté. Le 22 octobre, la Journée missionnaire des Enfants invite les plus jeunes à être missionnaires dans les formes interactives et de divertissement les plus diverses.
Une autre priorité de cette Journée, signalée par Peter Gates, est la libération des enfants retenus parce qu’immigrés : « Tout enfant en rétention est de trop. Alors que nous parlons de ces thèmes, des centaines d’enfants subissent des traitements atroces. Je demande qu’en ce mois d’octobre tous les catholiques australiens deviennent des disciples missionnaires en offrant une vie meilleure à ceux qui en ont le plus besoin ». « Au niveau local et mondial, nous pouvons tous faire la différence et le Mois missionnaire est une opportunité unique » conclut-il. (AP) (Agence Fides 02/10/2014)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network