http://www.fides.org

Dépêches

2014-08-26

ASIE/LAOS - Des chrétiens reconnus innocents d’un homicide mais encore détenus…

Savannakhet (Agence Fides) – Cinq chrétiens accusés du meurtre d’une femme convertie au Christianisme dans la province de Savannakhet ont été reconnus non coupables mais n’ont pas encore été relâchés. Ainsi que l’a indiqué à l’Agence Fides l’organisation Human Rights Watch for Lao Religious Freedom (HRWLRF), les cinq accusés sont le pasteur Kaithong, trois autres responsables nommés Puphet, Muk et Hasadee, et un autre chrétien connu sous le nom de Tiang. Ils sont en détention depuis le 23 juin sans avoir commis aucun délit et aucune date n’a été fixée pour leur remise en liberté.
Les cinq chrétiens ont été accusés d’avoir tué Mme Chan, une femme s’étant convertie au Christianisme et décédée après deux années de maladie (voir Fides 26/06/2014). Les cinq personnes, connaissant la gravité de ses conditions de santé, lui avaient rendu visite dans le village d’Atsaphangthong, afin de la réconforter. Décédée alors que les cinq chrétiens étaient présents, il a par ailleurs été interdit aux chrétiens du cru de célébrer pour elle des funérailles chrétiennes. Les autorités de police ont ensuite arrêté le pasteur Kaithong et ses quatre compagnons, les accusant d’avoir empoisonné la femme.
La province de Savannakhet est l’une des pires en termes de violations de la liberté religieuse au Laos. Au cours de ces dernières années, les épisodes de menace, d’expulsion, d’arrestation et de détention, d’interruption de rencontres et d’activités cultuelles, au détriment des chrétiens du cru ont été fréquents.
L’ONG Christian Solidarity Worldwide, qui s’intéresse à la liberté religieuse dans le monde, invite le gouvernement provincial de Savannakhet à relâcher immédiatement les cinq chrétiens innocents. (PA) (Agence Fides 26/08/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network