http://www.fides.org

Dépêches

2014-08-07

AMERIQUE/ARGENTINE - Dure critique des Evêques à l’encontre des cliniques mobiles devant pratiquer l’avortement

La Plata (Agence Fides) – Les Evêques de La Plata ont durement critiqué la décision du Ministère de la Santé de Buenos Aires d’envoyer des cliniques mobiles afin de pratiquer l’avortement dans les localités où les médecins, objecteurs de conscience, se refusent de le faire. Cette semaine, le Ministère a annoncé la création d’une équipe mobile devant traiter les « urgences liées aux cas controversés d’avortement légal » et d’un dispensaire destiné à assister « avec des médicaments » les « victimes » jusqu’à la 12ème semaine de grossesse. « L’avortement est un homicide délibéré et direct » ont rappelé les Evêques, ajoutant que « le droit à l’objection de conscience ne peut être considéré comme un obstacle, de même qu’il n’est pas possible d’affirmer qu’une action visant à éliminer une vie constitue une œuvre d’assistance sanitaire ». L’Archevêque de La Plata, S.Exc. Mgr Héctor Aguer, et ses deux auxiliaires, NN.SS. Leurs Excellences Nicolás Baisi et Alberto Bochatey, se sont déclarés surpris par cette initiative abortiste du gouvernement provincial et ont rappelé les enseignements de l’Eglise, soulignant que « l’avortement procuré constitue le véritable homicide d’un être humain au cours de la phase initiale de son existence, qui va de sa conception à sa naissance et ce quelques soient les conditions dans lesquelles il est réalisé ». « Tout être humain doit être respecté ». La polémique est née après la diffusion d’un message intitulé : « L’avortement est plus facile dans la province de Buenos Aires ». (AP) (Agence Fides 07/08/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network