http://www.fides.org

Dépêches

2014-08-06

ASIE/TERRE SAINTE - Appel du Patriarche de Jérusalem des Latins à l’Aide à l’Eglise en Détresse pour les victimes de Gaza

Jérusalem (Agence Fides) – A la demande du Patriarche latin de Jérusalem, S.B. Fouad Twal, la fondation de droit pontifical Aide à l’Eglise en Détresse a destiné 50.000 €uros aux victimes de la guerre à Gaza. La contribution servira aux besoins les plus urgents qui, selon le Patriarche, sont de nature médicale. Actuellement, les blessés sont hospitalisés tant dans les hôpitaux de Gaza qu’à l’hôpital catholique Saint Joseph de Jérusalem. Les institutions sanitaires chrétiennes de Gaza ont également besoin d’aides immédiates, surtout afin de payer le combustible avec lequel faire fonctionner les groupes électrogènes. Outre les aides médicales, il est nécessaire de récupérer les centres chrétiens de la bande de Gaza, comme par exemple l’école catholique de la Sainte Famille, où se trouvent actuellement environ 1.000 évacués, école qui devra être reconstruite avant de pouvoir rouvrir ses portes. Par ailleurs une partie des maisons de nombreux chrétiens a été complètement détruite. Le Patriarcat latin de Jérusalem a demandé à l’AED d’intervenir également en ce qui concerne la reconstruction de ces habitations. La communauté chrétienne de Gaza compte environ 1.300 personnes dont 170 catholiques. Tant l’Eglise catholique que l’Eglise orthodoxe ont accueilli des évacués musulmans dans des édifices leur appartenant. On notera par ailleurs que, durant les bombardements israéliens, une chrétienne orthodoxe a trouvé la mort alors que plusieurs centaines sont blessés, certains grièvement. Dans son appel, S.B. Fouad Twal continue à implorer de l’aide : « S’il vous plait, continuez à prier pour nous. Continuez à être solidaires et aidez-nous. Nous en avons besoin plus que jamais ». Le Vicaire patriarcal, S.Exc. Mgr William Shomali, fait, lui aussi, appel à l’AED en ces termes : « la situation humanitaire est véritablement navrante. Nous vous demandons de prier pour la paix. Nous vous demandons de l’aide pour les pauvres et les blessés à cause de la guerre. Maintenant plus que jamais, c’est le moment de soutenir les personnes de Gaza » conclut l’Evêque. (AP) (Agence Fides 06/08/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network